Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Bonne nouvelle ! Des éléments nouveaux qui discréditent les détracteurs du vice-Président de la Guinée Equatoriale


Rédigé le Jeudi 22 Septembre 2016 à 00:00 | Lu 74 fois



Après dix ans de tergiversation et de manipulation de ce dossier dit des Biens dits mal acquis, nous apprenons que le juge d’instruction revoie le Vice-Président de Guinée Equatoriale au tribunal correctionnel de Paris. L’Etat Equato-Guinéen s’en félicite.

Le plus loufoque dans cette affaire est la déclaration du très controversé Bourdon, avocat de Transparency et de Sherpa, qui a parlé d’un tribunal expérimental. Devrait-on sous-entendre que ce tribunal va se lancer dans l’expérimentation d’un nouveau code électoral ?

A l’aune de ce qui se dessine, il semble que ce tribunal expérimental va inaugurer une nouvelle jurisprudence axée sur le cas de la Guinée-Equatoriale. Bien entendu, tout cet activisme judiciaire ne s’est point manifesté dans l’affaire scandaleuse des mallettes révélées en son temps par un fin connaisseur de certaines arcanes franco-africaines. L’épisode fut soigneusement passé sous silence, vu ses implications. Le séisme aurait emporté plus d’un. Et soit dit en passant, lorsqu’on puise sous les tropiques sans vergogne, cela ne peut offusquer les têtes de pont de ces réseaux occultes.

Dans cette passation de charge de l’instruction au tribunal « expérimental », l’on y perçoit un subtil jeu dans lequel la France est en train de se débarrasser de son fardeau. Il faut souligner que bien des violations ont été enregistrées dans cette affaire. Par exemple qu’un bâtiment situé dans le giron de la mission diplomatique Equato-Guinéenne avait été perquisitionné au mépris de la convention de Viennes. Un autre fardeau, la saisine des biens et la liquidation qui s’en est suivie. Au stade actuel, nul ne sait ce qui a résulté de ladite liquidation notamment, son produit. Il va donc sans dire que c’est une véritable patate chaude que l’instruction a lancé dans les bras du tribunal « expérimental » de Bourdon. Et au-delà, une bien encombrante affaire.

C’est ce qui fait dire à des personnes dotées d’une bonne lecture que vu les évolutions chaotiques de ce dossier, la Guinée-Equatoriale ne se sent en rien concerné par la nouvelle trame de cette affaire sans épilogue. Et pour cause. La République de Guinée-Equatoriale avait annoncé son intention de saisir la Cour internationale de Justice de La Haye. Vu que cette affaire en indiquait clairement la voie. Elle l’a fait. Pouvait-il en être autrement ? La France a ratifié la convention de Viennes en 1972. Et l’acte posé par les autorités judiciaires françaises a mis à mal cette convention.

Sur un tout autre plan, c’est la souveraineté de la Guinée-Equatoriale qui va se rajouter au débat, et dans une certaine mesure, le compliquer. Sans omettre le fait qu’au moment où cette affaire se déclenche, le concerné était ministre des Eaux et forêts. Aujourd’hui il est Vice-président de la République. D’où les questions suivantes : quelle figure va-t-elle être jugée, l’ancien ministre ou le Vice-président de la République ? Et comment un vice président d’un Etat souverain va-t-il comparaître dans un tribunal d’un autre Etat tout aussi souverain ? N’est-on pas simplement en face d’un folklore juridique assorti d’une médiatisation revêtue de la volonté de nuire.

Face à ce factum, l’Etat Equato-guinéen ne peut qu’afficher sa sérénité eu égard à sa saisine des instances internationales. Une posture qui pointe du doigt le manque de crédibilité et d’objectivité des instances judiciaires françaises. La Guinée-Equatoriale attendait une justice indépendante et sereine, et non pas une justice panachée et à grand renfort médiatique.

En plus de dire que cette justice n’est pas compétente pour connaître de cette affaire. Car tout le processus d’acquisition de l’Hôtel particulier de l’Avenue Foch a été mené dans la plus grande transparence. Or on sait que toutes les transactions passent par la Banque de France, le Trésor français, et la Banque des Etats de l’Afrique centrale. Et dans le cas d’espèce, les transactions ont été effectuées via une Banque privée, en l’occurrence la Société Général. La traçabilité est établie.

En guise de conclusion, il reste que la Guinée-Equatoriale réitère son invitation à la France pour que les deux Etats sortent à la fois de la manipulation et d’une crise évidente. Trop d’intérêts unissent les deux Etats. Des intérêts qui ne peuvent être sacrifiés sur l’autel de SHERPA et TRANSPARENCY.

Léoncio Da Graça

LAOTRAVOZ.INFO
Rédigé le Jeudi 22 Septembre 2016 à 00:00 | Lu 74 fois

Nouveau commentaire :

Présidence | Le Gouvernement | G.E : Economie | G.E : Politique | Les Collabos | G.E : Société | Guinée Equatoriale | CEMAC | Culture | Démentis | G.E : Diplomatie | News Infos Plus | Opinion /Débat/Reflexion | Réalisations | Flash Info | Bon à Savoir | International | Contacts Utiles | Alerte Prévoyance | Diaspora Equato Guinéenne | Archive | G.E : Sport | G.E : Industrie | Santé | Nécrologie | Union Africaine | Eco Internationale | Les Collabos






Biens mal acquis : Le Président Obiang Nguema Mbasogo portera plainte avec Sassou et Bongo contre l'ONG Transparency

LAOTRAVOZ.INFO - 08/07/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 1328 fois |

Guinée équatoriale : le président reconduit à la tête du parti

LAOTRAVOZ.INFO - 07/07/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 491 fois |

En visite en Ouganda, le Président Obiang Nguema Mbasogo regrette Kadhafi et prône la solidarité africaine

LAOTRAVOZ.INFO - 28/04/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 476 fois |

Le Président Theodoro Obiang Nguema Mbasogo promet son soutien aux institutions de la RDC

LAOTRAVOZ.INFO - 18/04/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 460 fois |

Lutte contre la criminalité en Guinée Equatoriale : Le gouvernement tape du poing sur sur la table et reste indulgent face aux cas de légitime défense !!!

LAOTRAVOZ.INFO - 10/03/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 362 fois |

La tournée de la vérité, de la paix et de la tolérance est belle et bien en marche

LAOTRAVOZ.INFO - 08/03/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 336 fois |

Réponse de LAOTRAVOZ au blog El CONFIDENCIAL suite à une analyse boiteuse des propos dont le Président Obiang Nguema Mbasogo serait l'auteur ...

LAOTRAVOZ.INFO - 07/03/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 349 fois |

Djibloho sur tous les bons coups

LAOTRAVOZ.INFO - 27/02/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 349 fois |

Lutte contre la délinquance en Guinée Équatoriale : Le Président préoccupé reçoit en audience ses plus proches collaborateurs

LAOTRAVOZ.INFO - 13/02/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 345 fois |

Le transfert de la capitale administrative Malabo vers une toute autre ville : Djibloho, une révolution urbanistique, économique et politique importante...

- 11/02/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 408 fois |