Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

France/Guinée Equatoriale : La magouille des avocats





Combien d’avocats français la Guinée-Equatoriale a-t-il engagé depuis cette affaire des biens mal acquis (BMA) ? Il y a eu Me Marsini, Me Pardo, Me Marambert et Me Maynard. Quatre avocats qui ont tous usé de leur bagou, vendant monts et merveilles à leur client, chacun donnant des assurances qu’il n’allait jamais satisfaire sans plus.

Des promesses pour sortir leur client définitivement de cette affaire, il y en a eu en cascade. Mais pour les tenir il s’est aussi écoulé des fleuves de termes juridiques et de bonnes raisons. En attendant, le client qui leur avait tous fait confiance était mis en berne.

Prenons par exemple Me Marembert, l’un des plus cocasses de cet assortiment de beaux parleurs. Voilà, un avocat qui a eu la « lumineuse idée » de porter l’affaire à la Cour de cassation. Et cela malgré l’opposition de son client qui y voyait une option à très haut risque. Mais Marembert lui alignera et son carnet d’adresses dans les milieux du PS et de la droite et sa connaissance procédurale. En fin de compte la Cour de cassation a rendu le 15 décembre 2015 son verdict. Il saisira cependant la moindre contradiction de son client pour se tailler une porte de sortie, bien entendu après de juteux honoraires.

Puis vint Maynard l’homme des réseaux. Comme l’autre, il promet de décrocher la lune et de transporter des montagnes. Il expose sa stratégie en laissant comprendre que tout ne se passe pas dans les prétoires. Il y a le côté caché de la résolution de ce genre d’affaires ; à savoir les réseaux. Or il se trouve que lui, Maynard est bien introduit dans les milieux socialistes ; vantant même sa proximité avec Hollande. Il introduit la formule de négociation avec les deux gouvernements socialistes et républicains. Puis au bout du compte, il n’en sortira rien sinon que le dossier prospérera et amènera William bourdon à pousser les décibels à leur maximum pour faire entendre ce qu’il a appelé une victoire.

Alors que décide de faire Maynard toute honte bue ? Se retirer du dossier par la première occasion qui se présenterait. Et d’occasions il en dégote deux. La première sera la rencontre entre Nicolas Sarkozy, ancien président de la République et le président de la République de Guinée-Equatoriale Teodoro Obiang Nguema Mbasogo pour prétexter que cette rencontre a compliqué la situation. Comme par hasard la Lettre du continent (ou Lettre de confusion) de Frédéric Lejeal avançait aussi cet argument. Faux argument en réalité.

Car le dossier est donné à Maynard en Septembre 2015. Et la rencontre a eu lieu au début du mois de décembre 2015. Or avant de recevoir Nicolas Sarkozy, le président des Républicains, Le président Obiang Nguema Mbasogo a d’abord eu un entretien avec le Premier ministre socialiste Manuel Valls. A moins que Maynard veuille faire comprendre à l’opinion nationale et internationale que Nicolas Sarkozy est désormais indésirable dans son propre pays, la France et qu’il n’est point recommandable. En quoi l’avoir rencontrer des mois après les promesses de Maynard viendrait-il nuire à l’issue du dossier ?

La deuxième il l’a le 06 janvier 2016. Maynard a trouvé une autre excuse pour se retirer de l’affaire en apprenant que l’Etat Equato-Guinéen saisissait officiellement la haute cour de justice de la Haye. Le but de cette saisine n’a jamais pourtant signifié lui retirer le dossier. Il semble vraisemblablement que Maynard cherche un moyen de prendre le chemin des champs. Il oublie cependant ses engagements qui le contraignent à aller au bout de l’affaire et à remplir son contrat. Auquel cas, en se retirant il devra rembourser tout ce qu’il a engrangé comme honoraires.

Maynard avait pourtant certifié que le Gouvernement français auprès duquel il a exercé un lobbying convaincant, devait se prononcer le 15 décembre. Grande a été la surprise des autorités Equato-guinéennes d’apprendre que c’est plutôt la Cour de cassation qui rendait son verdict. Cette cour s’est-elle substituée au gouvernement français ? Maynard devrait y apporter des réponses.

Pourquoi cette affaire piétine ?

Les ententes entre les avocats et les antagonistes. De petites révélations, il ressort que William Bourdon et Me Maynard sont de vieux potes ; et qu’il n’est pas rare de les croiser en train de partager un café dans une brasserie huppée. De plus, il semble qu’il y ait parfois de bons échanges de procédés et parfois de dossiers entre eux. Ce qui n’est pas loin d’une répartition utile de cabinet. En somme Bourdon et Maynard partagent une amitié que des affaires sous les tropiques ne viendraient en aucun cas ébranler. Voilà pourquoi ça piétine.

Dans le verdict qui a été rendu on parle de la séparation des pouvoirs. Soit. Mais du moment que les deux pays ont des intérêts communs et des relations diplomatiques en quoi ce principe de séparation de pouvoir peut-il prévaloir ? L’on a encore en mémoire la descente de Nicolas Sarkozy au Tchad pour empêcher que des français qui se réclamaient d’une association et qui avaient tenté de détourner des enfants pour les placer dans des foyers en France ne soient pas jugés dans ce pays. Le président de la République en personne avait fait le déplacement jusqu’au Tchad pour récupérer ces Français. Comment qualifier cette entrave à la Justice ? Où était le respect du principe de la séparation des pouvoirs pourtant inscrit dans la constitution tchadienne?

Il n’y a eu dans ce dossier que magouilles entre avocats français. C’est pour cette raison que l’Etat Equato-Guinéen reste ferme sur la nécessité de la résolution de cette affaire au plan politique et diplomatique vu que les voies de Droit sont pipées.

Lundi 11 Janvier 2016

Nouveau commentaire :

Présidence | Le Gouvernement | G.E : Economie | G.E : Politique | Les Collabos | G.E : Société | Guinée Equatoriale | CEMAC | Culture | Démentis | G.E : Diplomatie | News Infos Plus | Opinion /Débat/Reflexion | Réalisations | Flash Info | Bon à Savoir | International | Contacts Utiles | Alerte Prévoyance | Diaspora Equato Guinéenne | Archive | G.E : Sport | G.E : Industrie | Santé | Nécrologie | Union Africaine | Eco Internationale | Les Collabos | ONU | CEEAC







Message du président de la République à l'occasion de la Journée de l'indépendance nationale

LAOTRAVOZ.INFO - 13/10/2017 - 0 Commentaire|

Le discours de son excellence Obiang Nguema Mbasogo à la 72ème Assemblée Générale de l'ONU a reçu un écho favorable dans le monde !!

LAOTRAVOZ.INFO - 09/10/2017 - 0 Commentaire|

Guinée Equatoriale : Le barrage de Sendje (200MW) pourrait être livré dans moins de trois ans selon le constructeur Ukrainien

LAOTRAVOZ.INFO - 06/10/2017 - 0 Commentaire|

INTERVIEW du Président de la République de Guinée Equatoriale à East West Communications

LAOTRAVOZ.INFO - 01/10/2017 - 0 Commentaire|

ONU : Allocution de Son Excellence Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, Président de la République de Guinée équatoriale

LAOTRAVOZ.INFO - 26/09/2017 - 0 Commentaire|

Guinée Equatoriale : Fin de la mission du Président de la République, à New York

LAOTRAVOZ.INFO - 25/09/2017 - 0 Commentaire|

Guinée Equatoriale : Le Président Obiang Nguema Mbasogo présent au 72ème Assemblée Générale des Nations Unies

LAOTRAVOZ.INFO - 18/09/2017 - 0 Commentaire|

Guinée Equatoriale : Les élections municipales,sénatoriales et législatives auront lieu le 12 novembre 2017

LAOTRAVOZ.INFO - 17/09/2017 - 0 Commentaire|

FLASH INFOS !!! FAUSSE RUMEUR DU DECES DU PRESIDENT OBIANG NGUEMA MBASOGO

LAOTRAVOZ.INFO - 26/08/2017 - 0 Commentaire|

Le Président Centrafricain a regagné son pays après avoir été reçu par le Président Obiang Nguema Mbasogo dans sa ville natale de MONGOMO

LAOTRAVOZ.INFO - 01/08/2017 - 0 Commentaire|