Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon: 26 personnes encore retenues au QG de Jean Ping



Deux jours après les violents heurts entre forces de l'ordre et manifestants opposés à la réélection d'Ali Bongo Ondimba, 26 personnes sont toujours empêchées de sortir du QG de Jean Ping suite à l’assaut mené par les forces de sécurité.



Retenues par les gendarmes et les forces de défense, les 26 personnes ne reçoivent ni soin ni nourriture. Elles étaient les dernières à se faire arrêter par les forces de l’ordre qui les ont descendues dans la cour où se trouvaient des centaines de militants. « Certains étaient à genou, les mains derrière la tête, parfois torses nus, sous le contrôle d’hommes en armes », raconte Zacharie Myboto, le président du parti UN retenu à l’intérieur du QG. La plupart des militants ont été transférés ailleurs.

Parmi ces 26 personnalités, l’ancien vice-président Didjob Divungi Di Ndinge, René Ndemezo’o Obiang le directeur de campagne de Jean Ping mais aussi Paul-Marie Gondjout secrétaire exécutif-adjoint de l’UN et son épouse ainsi que l’ancien ministre Christian Gondjout et Georges Mpaga, président du mouvement de la société civile.

« Ils pensaient que [nous] avons incendié l’Assemblée nationale. C’est un manque de sérieux total. Le pouvoir n’avait pas sur des allégations dont il n’a même pas les preuves », explique au téléphone Paul-Marie Gondjout.

Plusieurs personnes encore dans le QG de Jean Ping le confirment : l’assaut a fait deux morts. La première victime est décédée dans la nuit, son corps a été emmené par une ambulance. La seconde dépouille est restée sur place jusqu’à 14h avant d’être enlevée par une société de pompes funèbres.

Le QG de Jean Ping est invivable

Ces 26 personnes disent avoir parlé avec les gendarmes. Ces derniers leur auraient annoncé un transfert vers la gendarmerie de Gros Bouquet pour être entendus. Mais malgré plusieurs demandes, rien ne bouge.

Au lendemain de l'assaut contre le QG de Jean Ping, aucun ne voulait passer une nouvelle nuit dans la bâtisse rendue invivable, saccagée, les portes fracassées, les sanitaires cassés et le sang des blessés encore par terre. « On nous séquestre de façon totalement arbitraire. Rien ne justifie qu’on soit retenus dans une résidence privée », estime Didjob Divungi Di Ndinge. « On prend des contacts de gauche à droite pour faire valoir nos droits et sortir d’ici. Nous sommes dans une situation tout à fait anormale et illégale », poursuit Paul-Marie Gondjout.

Les 26 ont remis aux forces de l’ordre une liste avec leurs coordonnées pour pouvoir rentrer chez elles, et se faire entendre le demain. « Après une nuit effroyable, nous ne pouvons pas rester ici une nuit de plus », a conclu Zacharie Myboto.

Des pillages et saccages de magasins à Libreville

Dehors, au lendemain de la réélection contestée d’Ali Bongo Ondimba à la tête de l’Etat gabonais, Libreville porte les stigmates d’une nuit mouvementée.

Moins intenses que mercredi, les pillages et saccages de magasins ont repris jeudi.
Sur les voies situées entre le bord de mer et la route nationale, les PK6-7-8 et jusqu’à 12 ont tous connu leur lot d’affrontements entre police et jeunes casseurs. Les violences avaient faibli en fin de matinée avant de reprendre vers 14 heures, puis de s’intensifier entre 19 et 20 heures.

Jeunes et policiers ont joué au chat et à la souris, entre construction et démantèlement de barricades sur la route. Les voitures s’aventurant là-bas étaient la cible de jets de cailloux.

Des résidences de personnalités prises pour cibles

Les résidences de personnalités continuent par ailleurs à être visées. Dans le quartier Nzeng-Ayong, l’une des maisons du président de la Cénap, René Aboghé Ella, a été incendiée.

Les manifestants ont notamment dévalisé une boutique de la chaîne de distribution CKDO, une agence de télécommunication Airtel, tout comme des magasins tenus par des Libanais. Derrière la prison, des pillages de magasins ont eu lieu. Des assaillants ont même été vus attaquer les murs à coups de masse pour entrer lorsqu’une porte leur résistait.

Enfin, la société MGV fabriquant des tenues scolaires a été pillée. La cible n’a pas été prise au hasard puisque l’entreprise appartient à la famille Bongo.

RFI
Vendredi 2 Septembre 2016

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Présidence | Le Gouvernement | G.E : Economie | G.E : Politique | Les Collabos | G.E : Société | Guinée Equatoriale | CEMAC | Culture | Démentis | G.E : Diplomatie | News Infos Plus | Opinion /Débat/Reflexion | Réalisations | Flash Info | Bon à Savoir | International | Contacts Utiles | Alerte Prévoyance | Diaspora Equato Guinéenne | Archive | G.E : Sport | G.E : Industrie | Santé | Nécrologie | Union Africaine | Eco Internationale | Les Collabos | ONU | CEEAC






Message du président de la République à l'occasion de la Journée de l'indépendance nationale

LAOTRAVOZ.INFO - 13/10/2017 - 0 Commentaire|

Le discours de son excellence Obiang Nguema Mbasogo à la 72ème Assemblée Générale de l'ONU a reçu un écho favorable dans le monde !!

LAOTRAVOZ.INFO - 09/10/2017 - 0 Commentaire|

Guinée Equatoriale : Le barrage de Sendje (200MW) pourrait être livré dans moins de trois ans selon le constructeur Ukrainien

LAOTRAVOZ.INFO - 03/10/2017 - 0 Commentaire|

INTERVIEW du Président de la République de Guinée Equatoriale à East West Communications

LAOTRAVOZ.INFO - 01/10/2017 - 0 Commentaire|

ONU : Allocution de Son Excellence Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, Président de la République de Guinée équatoriale

LAOTRAVOZ.INFO - 26/09/2017 - 0 Commentaire|

Guinée Equatoriale : Fin de la mission du Président de la République, à New York

LAOTRAVOZ.INFO - 25/09/2017 - 0 Commentaire|

Guinée Equatoriale : Le Président Obiang Nguema Mbasogo présent au 72ème Assemblée Générale des Nations Unies

LAOTRAVOZ.INFO - 18/09/2017 - 0 Commentaire|

Guinée Equatoriale : Les élections municipales,sénatoriales et législatives auront lieu le 12 novembre 2017

LAOTRAVOZ.INFO - 17/09/2017 - 0 Commentaire|

FLASH INFOS !!! FAUSSE RUMEUR DU DECES DU PRESIDENT OBIANG NGUEMA MBASOGO

LAOTRAVOZ.INFO - 26/08/2017 - 0 Commentaire|

Le Président Centrafricain a regagné son pays après avoir été reçu par le Président Obiang Nguema Mbasogo dans sa ville natale de MONGOMO

LAOTRAVOZ.INFO - 01/08/2017 - 0 Commentaire|