Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Guinée Equatoriale : Severo Moto, un vieux renard qui se mord la queue sous l'arbre à palabre !


Rédigé le Vendredi 13 Janvier 2017 à 00:00 | Lu 245 fois



Depuis belle lurette, ce pseudo politicien perd son sang froid chaque fois que l'occasion lui est donnée de parler de la Guinée Équatoriale. Le sieur Nsa Moto dont la médisance est devenue sa deuxième nature après la haine, s'agite et se sent frustré toujours face à ses propres échecs qu'il a accumulé tout au long de son existence du moins naturelle.

Chacune de ses manœuvres sordides ont un seul objectif, vouloir passer pour l'unique opposant du régime de Malabo ( sic), multipliant des tentatives de coup d'Etat et moult actions d'insurrection. C'est vraiment un cas d'école englué dans un méandre des faits indescriptibles.

En effet, à l'occasion du procès qui s'est tenu le 2 janvier dernier à Paris, le piètre politico- chantre de la diffamation s'est illustré dans ses exercices habituels, en vociférant insultes et inepties à l'endroit des autorités de Malabo comme d'habitude.

Pire, l'enfant perdu de Essawon - son village natal situé à quelques encablures de Niefang- a raconté dans son blog, pour ne pas dire son journal intime qu'il appelle abusivement " Le Confidentiel", un scénario digne d'un roman de mauvaise qualité.En cours d'idées et idéologies politiques, le soit disant politicien, a déclaré sans vergogne avoir prit parole à l'occasion de l'ouverture du procès, du Vice-Président de la Guinée- Équatoriale, en sa qualité de partie civile pour dénoncer les autorités de son pays. On tomberait de nu car il est loin de la réalité et vivrait sur une autre planète.

Des mémoire de ceux qui étaient présents à cette audience, il n'y a eu aucune prise de parole de sa part, ni de la part de ses adeptes qui gobent ses insanités en le suivant comme des moutons de Panurge ! Des sources concordantes, il ressort que même ceux qui le vénéraient jadis, ne lui font plus confiance et du coup, une lutte de légitimité s'est engagée entre lui et son alter ego, le sieur Abeso Salomon. Un autre fabulateur en errance qui se plait à raconter des histoires à endormir debout à tous ses interlocuteurs. Nous y reviendrons sur cet imposteur très prochainement.

Pour revenir au discours ambigu du sieur Nsa, -le vieux roublard - Il perd tout son sens et son être-s'il lui reste encore un,car un homme de son âge, ne se livre jamais aux ragots. A l'entendre on est gravement indigné d'être face à un homme outrancier qui se plait à la vulgarité langagière .

Dans son jeu puéril, il a oublié que parmi plusieurs personnes qui ont assisté à cette audience de fond et non de forme, au rang desquels figuraient des hommes politiques, la presse et bien d'autres associations africaines, tous sont unanimes de reconnaître qu'il n'y a eu aucune prise de paroles du moins de la part de la partie civile.

Les rêves de l'homme en manque de reconnaissance ne font que lui servir des projets funestes aux conséquences lourdes. On peut comprendre que ayant abandonné son village depuis longtemps, les chants d'oiseaux auxquels il était habitué lui manquent et cela ne fait que lui revenir peut être dans ses pensées chimériques. Il confond tout et ignore tout!

En tout cas, sa sortie donne raison à ceux qui observent de loin, la politique Equato- guinéenne et qui estiment que ce prêtre de triste mémoire qui a échoué dans sa vocation pastorale en Espagne, et devenu politicien avec la bénédiction du dictateur Macias Nguema, se disqualifie tout simplement. Il a raté une occasion en or de se taire.

Expert en mensonge et magouilles comme on le connaît, il s'est trouvé encore un bouc émissaire dans son échec en attaquant fréquemment un autre acteur semble-t-il qui lui empêche de monter sur le podium des vainqueurs . Il s'agit d'un journaliste africain, le confrère James Ngumbu, une figure emblématique de la presse panafricaine en France. Et pourtant, Dieu seul sait combien si Orengwon,(escroc en langue Igbo, sobriquet que les jeunes prostituées ont donné à Severo Moto, suite à ses nombreuses mauvaises fréquentations nocturnes jadis. L'on se demande comment le poker- menteur qui se dit président d'un parti politique d'opposition est prêt à tout, quitte à cracher sur la soupe? Ni en Espagne et encore moins en France, il n'a eu l'opportunité de s'adresser face à la presse avec autant de lisibilité. Et cela, il le doit au journaliste qu'il insulte dans les colonnes de sa feuille de choux. Notre confrère qui connaît bien la Guinée -Équatoriale, pays dont il dispose un sérieux carnet d'adresses s'est battu pour que toutes les oppositions africaines et même les régimes en place sur le continent, aient une visibilité dans la presse française. C'est dans ce cadre qu'il porte toujours secours aux acteurs africains lors de leurs voyages en Hexagone.

Seulement voilà, Severo Moto qui a bénéficié des services de la presse africaine se croit arriver au sommet de sa lutte. Heureusement que le ridicule ne tue pas. Le journaliste Congolais est mieux placé pour dire tout sur la place de Paris sur le travail, méthode et mêmes les vices de Severo. De ses réunions, aux différentes discussions sans oublier leurs médisances tant à l'égard de Malabo qu'aux méthodes qu'ils utilisent, cherchant même à salir la France et ses institutions, rien n'échappe à notre confrère . La Cored de Moto et ses amis doivent faire attention car la coupe risque de déborder en leur défaveur et la peur a changé de camps.

Vont -ils engager un bras de fer contre la presse panafricaine et à travers elle, contre toute la corporation? Rien n'est moins sûre. En effet, notre confrère qui est un professionnel formé tant en France qu'ailleurs ( pour la petite histoire), James Ngumbu a dirigé plusieurs associations de journalistes et aussi des rédactions en France, a réagi. En rappel, James Ngumbu est détenteur de nombreuses distinctions d'autant plus qu'il fait partie de très rares confrères qui honorent le continent africain. Interrogé par notre rédaction. Interrogé par notre rédaction , Il a indiqué que: "Cet homme perd souvent sa langue et dans le souci de rétablir la vérité, je pense que je dois réfléchir sur la réponse à donner à ses calomnies et médisances. Croyez- moi, Il a tout intérêt à se taire sinon, il sera très affecté par mes déclarations , mais je fais encore confiance à sa sagesse" a-t-il conclut.

En recoupant des informations sur la personne de Severo Moto Nsa, il faut noter que sa médiocrité et son insolence sont connues partout. Rien ne nous étonnera. À cette allure, sa mesquinerie peut lui causer dangereusement du tort et Il sombrera à coups sûre, dans l'anonymat faute des stratégies politiques.

D'ailleurs, depuis 2014, ses tentatives d'organiser une conférence de presse en France, sont devenues lamentablement des fiasco, malgré le conseil des ses vieux conseillers mal intentionnés qui l'entourent pour des raisons matérielles actuellement. Ces derniers seront très bientôt dévoilés car nos recherches sont en cours.

Dommage qu'un soit disant responsable politique ne sait pas qu'en politique, il existe bien l'éthique et les normes à respecter. Va-t-il franchir les limites avec ses déboires partant de ses bourdes? On comprend que Severo Moto n'est pas digne de faire honneur aux politiciens africains. N'en déplaise à ses mentors à qui il fait boire des inepties et mensonges.

Lui qui se prétend diriger un pseudo parti politique qui est tantôt une association tantôt, un fan club des godillots qui rasent les murs de Paris, ignore que les journalistes ne sont pas des ennemis ni des moutons qu'on manipule.

Autrement, quel exemple donne -t-il aux autres acteurs politiques sur le continent? Force est de déplorer ici que les insultes et des ragots concernant le président Obiang Nguema Mbasogo, sont devenus les éléments constitutifs de son projet de société qu'il pense pouvoir diriger la Guinée Équatoriale. Pauvre pépère!

Au cours de son séjour touristique, l'individu clame sans gêne que son voyage de Paris a fait objet des nombreuses préoccupations auprès des autorités de Malabo et de son ambassadeur à Paris. Quelle médisance? Toute honte bue pour cet homme ! Personne en Guinée- Équatoriale n'est dupe de ses bêtises. Il est tout à fait claire que Severo et sa bande sont des marionnettes de ceux qui veulent déstabiliser la cohésion sociale en Guinée-Équatoriale. Leur présence en France n'effraie personne à Malabo et surtout pas l'ambassadeur Miguel Oyono Ndong Mifumu, un homme politique aguerrit et tant expérimenté qui leur a toujours considéré comme les has-Been, d'autant plus que personne ne connaît vraiment les qualités à cet individu qui ne fait que prêcher le malheur.

Assurément, ils intéressent Me William Bourdon et les chantres du malheur qui leur promettent monts et merveilles. Severo Moto établit son plan machiavélique en espérant que le Tribunal auquel il compte saisir comme témoin dans l'affaire des supposés Biens Mal Acquis, lui verserait la pactole de 12.millions d'euros ou le gain des biens appartenant à la Guinée Équatoriale et qui seraient vendus avec la complicité des gens qui se disent défendre leur propre pays . Il se trompe et se frottera les mains longtemps comme un vieux renard, accroupit sur un arbre, espérant faire tomber sa proie. Illusion quand tu nous tient !

En dernière minute, aucun des Médias sérieux français n'a diffusé les couleuvres de Severo Moto et son groupe, composés des ethno-tribales et même des analphabètes. La presse était curieusement étonnée de voir des individus qui s'adonnaient aux séances de photos, contemplant la place du Châtelet et ses monuments. Cela peut vraiment faire peur au gouvernement de Malabo? certainement non !

Décidément, la grande armée de Severo Nsa et ses amis est encore loin d'accoster au bon port, même s'ils ont affrété le sous-marin azuréen comme ils le font croire aux naïfs, nul n'est frustré à Malabo . Le sieur Nsa a perdu son latin et en tout cas , Il a besoin d'une thérapie adéquate pour s'en remettre.

LAOTRAVOZ.INFO
Rédigé le Vendredi 13 Janvier 2017 à 00:00 | Lu 245 fois

Nouveau commentaire :

Présidence | Le Gouvernement | G.E : Economie | G.E : Politique | Les Collabos | G.E : Société | Guinée Equatoriale | CEMAC | Culture | Démentis | G.E : Diplomatie | News Infos Plus | Opinion /Débat/Reflexion | Réalisations | Flash Info | Bon à Savoir | International | Contacts Utiles | Alerte Prévoyance | Diaspora Equato Guinéenne | Archive | G.E : Sport | G.E : Industrie | Santé | Nécrologie | Union Africaine | Eco Internationale | Les Collabos






En visite en Ouganda, le Président Obiang Nguema Mbasogo regrette Kadhafi et prône la solidarité africaine

LAOTRAVOZ.INFO - 28/04/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 466 fois |

Le Président Theodoro Obiang Nguema Mbasogo promet son soutien aux institutions de la RDC

LAOTRAVOZ.INFO - 18/04/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 447 fois |

Lutte contre la criminalité en Guinée Equatoriale : Le gouvernement tape du poing sur sur la table et reste indulgent face aux cas de légitime défense !!!

LAOTRAVOZ.INFO - 10/03/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 355 fois |

La tournée de la vérité, de la paix et de la tolérance est belle et bien en marche

LAOTRAVOZ.INFO - 08/03/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 329 fois |

Réponse de LAOTRAVOZ au blog El CONFIDENCIAL suite à une analyse boiteuse des propos dont le Président Obiang Nguema Mbasogo serait l'auteur ...

LAOTRAVOZ.INFO - 07/03/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 336 fois |

Djibloho sur tous les bons coups

LAOTRAVOZ.INFO - 27/02/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 341 fois |

Lutte contre la délinquance en Guinée Équatoriale : Le Président préoccupé reçoit en audience ses plus proches collaborateurs

LAOTRAVOZ.INFO - 13/02/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 343 fois |

Le transfert de la capitale administrative Malabo vers une toute autre ville : Djibloho, une révolution urbanistique, économique et politique importante...

- 11/02/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 394 fois |

Un séjour discret , hospitalier et significatif de Yaya Jammeh en terre Equato - Guinéenne , qui reflète la grandeur d'âme de Téodoro Obiang Nguema Mbasogo à l'égard de son hôte ...

- 09/02/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 396 fois |

Africa Postnews : Lorsque la journaliste Gabonaise Valérie Aleksandrowics opte pour la voie du mensonge en parlant de la Guinée Equatoriale , quelle crédibilité peut t-on accorder à un tel site d'information ?

LAOTRAVOZ.INFO - 03/02/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 427 fois |