Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Message du président de la République à l'occasion de la Journée de l'indépendance nationale



Message de S. E. Obiang Nguema Mbasogo, président de la République, à l'occasion du 49e anniversaire de l'indépendance nationale. Nous publions ci-dessous le texte intégral de son message en langue Française et en langue Espagnole.



Chers compatriotes équato-guinéens,
1.
Demain, jeudi 12 octobre 2017, le peuple de la Guinée équatoriale célèbre avec joie le quarante-neuvième anniversaire de notre Indépendance Nationale, dans une ambiance de paix, de tranquillité et d'harmonie. À cette occasion, je veux d'abord adresser mes félicitations les plus chaleureuses à tous mes compatriotes qui sont dans le pays et ceux qui sont partis en diaspora et à tous les étrangers des pays frères et des pays amis de la Guinée équatoriale résidant dans notre pays qui partagent aujourd'hui la joie de cette date anniversaire.
***//***
-2-
Nous remercions également les représentants distingués et légitimes des pays amis et des organisations internationales accrédités en Guinée équatoriale, qui, en reconnaissant notre condition de pays souverain et en vertu de l'amitié et la collaboration sincères qui les unissent à notre pays, nous honorent de leur présence en personne appréciable, ce qui est la preuve évidente de leur solidarité et leur estime envers notre peuple et notre gouvernement.
Chers compatriotes,
Je voudrais partager mes réflexions avec le peuple de la Guinée équatoriale au sein de cet événement historique important, pour faire une évaluation positive de notre parcours comme pays indépendant et des défis auxquels nous sommes confrontés dans notre évolution politique.
***//***
-3-
En effet, il est bien connu de tous que l'accès de la Guinée équatoriale à son indépendance nationale a entraîné la fin d'un système d'occupation, d'oppression et d'exploitation sans précédent contre le peuple de la Guinée équatoriale, qui a régné pendant deux cent années. C'étaient les années de la résistance pacifique et de la subjugation du peuple et les générations présentes et futures ne doivent les oublier jamais.
Par conséquent, la commémoration du 12 octobre tous les ans est un événement historique de tous les temps qui signale la naissance de l'État de la Guinée équatoriale après son occupation coloniale barbare pendant 200 ans.
***//***
-4-
Il faut signaler ici, aux personnes qui n'ont pas vécu le colonialisme, que notre pays a connu un système qui a aliéné complètement les droits légitimes du peuple de la Guinée équatoriale.
Le système colonial est un comportement irrationnel des êtres humains qui a été qualifié par la communauté internationale de « crime contre l'humanité », parce qu'il enfreindre les droits fondamentaux des personnes : leur liberté, leur dignité et leur bien-être.
***//***
-5-
Ce système colonial était caractérisé par la discrimination des colonisés dans toutes les activités de la vie politique et sociale du pays, avec un rejet total de l'endoculturation ou de la continuation des mœurs et de la pensée des indigènes, ce qui a contribué à l'incompréhension et aux relations difficiles, presque inexistantes, entre les colonisés et le colonisateur.
Même si le colonialisme dans tous les pays a été appliqué par des puissances étrangères, leurs pratiques peuvent être mise en place dans certains cas par les propres citoyens nationaux les uns contre les autres. D'où la nécessité de ne pas seulement veiller à ne plus laisser entrer les pratiques colonialistes ni néocolonialistes dans notre pays, mais aussi à éviter par tous les moyens l'éruption de ce comportement vicieux au sein de notre société.
***//***
-6-
En conséquence, nous félicitons très vivement le peuple de la Guinée équatoriale, qui, grâce à sa lutte désintéressée et sa détermination et guidé par les leaders et les pères fondateurs de l'État équato-guinéen, ont réussi à en finir avec le système colonial abominable et ignominieux dans notre pays.
C'est un bon moment pour honorer la mémoire de nos leaders qui ont lutté et ont perdu leur vie pour la libération de la Guinée équatoriale. Le peuple et l'histoire de notre pays honoreront leur mémoire éternellement.
***//***
-7-
L'élection du 12 octobre comme étant la date de l'accès de la Guinée équatoriale à l'indépendance n'était pas un hasard. En effet, comme nouveau membre qui a rejoint la Communauté hispanique des nations, la Guinée équatoriale a voulu compléter sa fraternité avec les pays latino-américains en accédant à son indépendance nationale la « JOURNÉE DE L'HISPANITÉ ». Nous adressons nos sentiments d'amitié, de fraternité et de solidarité à ces pays frères unis par l'histoire et la culture.
***//***
-8-
Chers compatriotes,
Depuis la date importante du 12 octobre 1968, la Guinée équatoriale a commencé à marcher toute seule et continuera à marcher toute seule jusqu'à la fin de son histoire. Cela signifie que le peuple lui-même doit assumer pleinement la responsabilité de diriger son propre destin historique en promouvant constamment l'égalité des chances, la prospérité et le bien commun.
Notre pays a été ravagé, spolié et ruiné par les envahisseurs étrangers. Mais aujourd'hui c'est à nous, les Équato-guinéens, de reconstruire le pays avec nos propres efforts, de le développer et de le défendre pour qu'il ait sa place et joue son rôle au sein des nations.
***//***
-9-
Aujourd'hui, nous célébrons 49 ans d'existence en tant que pays indépendant et nous sommes à la veille des noces d'or (50 ans), ce qui signifie que nous atteignons l'âge de la majorité. Nous pouvons constater la différence énorme entre un système d'exploitation coloniale et l'autorealisation d'un peuple, c'est-à-dire, la gouvernance d'un peuple par lui-même. « La Guinée équatoriale du colonialisme n'est pas la Guinée équatoriale d'aujourd'hui ».
En effet, une approche rétrospective du passé colonial et la réalité des 49 ans de notre expérience comme pays indépendant nous démontre que ce qui n'a pas pu être réalisé dans les 200 ans de présence coloniale étrangère dans notre pays nous l'avons largement atteint dans les 49 ans de notre indépendance nationale, parce que les Équato-guinéens aiment et sentent leur pays, parce qu'il est l'héritage de Dieu et de nos ancêtres.
***//***
-10-
Effectivement, chers compatriotes, nous devons aimer notre pays, que celui-ci soit grand ou petit, pour les raisons déjà exposées et aussi parce que la Guinée équatoriale est NOTRE TERRE PROMISE où personne ne peut nous discriminer. C'est la terre où nos ancêtres sont nés et ont vécu et c'est également la terre que nous habitons et qu'habiteront les générations futures de notre pays jusqu'à la fin des temps.
C'est pourquoi il ne suffit pas de se glorifier d'être citoyens indépendants, mais il faut apporter en soi ce qui est nécessaire pour que notre pays soit grand et important parmi les autres pays. C'est exactement là où on reconnaît la signification de l'indépendance nationale, qui implique nécessairement l'autosuffisance durable du peuple.
***//***
-11-
Donc, il ne faut pas chercher ou dire ce que la Guinée équatoriale nous apporte mais il faut plutôt se demander qu'est-ce que nous faisons et nous avons fait en faveur de notre pays.
C'est la lutte de mon gouvernement depuis l'abolition de la dictature en 1979 jusqu'à présent, toujours en assurant la paix, la stabilité et l'harmonie socio-politique comme étant les conditions de base sans lesquelles nous n'aurions pas atteint l'état de développement actuel, dont tout notre pays est fier et dont certains ont de la jalousie et d'autres sentent de l'admiration.
Afin que le peuple exerce ses libertés dans le contexte d'un pays indépendant, nous avons promu les libertés politiques, économiques, sociales et culturelles comme étant la base d'une cohabitation harmonieuse entre tous les intégrants du pays.
***//***
-12-
Ce progrès a réussi à la transformation physique du panorama économique et social du pays et le développement politique d'une démocratie participative qui n'a rien à envier à ceux des systèmes d'autres pays.
Chers compatriotes,
Nous ne devons pas nous se contenter de cela et vivre satisfaits dans l'euphorie des temps qui courent, parce que l'évolution des sociétés humaines doit être dynamique et avec la même constance que l'économie, la politique et le développement du pays.
***//***
-14-
Par exemple, la Guinée équatoriale est actuellement membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, un important organisme de décision de la politique mondiale, ce qui doit nous motiver à se comporter avec dignité et avec responsabilité propres à un État qui remplit ses obligations comme sujet de droit international. Conséquemment, le monde nous observe aujourd'hui pour voir notre comportement interne et voir si nous remplissons les obligations internationales.
***//***
-14-
Cela signifie que la Guinée équatoriale doit être à la hauteur pour garantir la paix et la stabilité dans tous les aspects de la vie nationale, comme par exemple l'organisation d'élections internes transparentes et justes sans créer des tensions entre ses forces politiques ; l'exploitation rationnelle des ressources et leur administration responsable en en faveur de tout son peuple ; la progression et la formation de ses ressources humaines pour qu'elles contribuent au soutien général du pays. En définitive, nous devons démontrer la maturité politique atteinte pour valider nos capacités au niveau national et international.
***//***
-15-
Chers compatriotes,
Le 49e anniversaire de notre indépendance nationale est célébré quelques jours après les élections législatives et municipales dans tout le pays, un événement qui fait appel à notre maturité politique pour que son développement ait lieu non seulement dans une ambiance de paix et d'ordre mais qu'il soit une satisfaction politique pour le noble peuple de la Guinée équatoriale.
Les élections, quel que soit son niveau, constituent une consultation populaire constructive lors de laquelle le peuple doit être satisfait d'avoir exercé sa volonté souveraine.
***//***
-16-
La démocratie participative que nous promouvons ne doit être interprétée que dans le sens d'obtenir les bénéfices économiques personnels, car cette conception dénature sérieusement l'esprit de la démocratie qui est lutter pour la paix, pour le développement socioéconomique et pour le bien-être de tous les citoyens.
Il s'agit de cultiver, de façonner et de concilier les esprits et les intérêts personnels des diverses classes et des divers groupes humains qui ont des idées hétérogènes, parfois très antagonistes.
***//***
-17-
Cela a été notre mission pendant les 49 dernières années et nous pouvons affirmer aujourd'hui sans ambigüité que tous les fils de ce pays ont abouti au consensus suivant : nous ne pouvons pas faire des progrès en donnant de la priorité à l'égoïsme, à l'antagonisme, au radicalisme inutile, à l'esprit de revanche, à l'exclusion et à l'intolérance.
C'est seulement par le biais du respect que la personne humaine et sa dignité, du dialogue, de l'accord, du respect de l'opinion de l'adversaire, de la tolérance, du respect de la loi, de l'équité et des institutions de l'État que nous pouvons gouverner efficacement le pays et administrer avec de la responsabilité les ressources économiques de l'État.
***//***
-18-
Par conséquent, nous avons le devoir fondamental et inexcusable, en tant que citoyens et en tant que membres du nouveau État indépendant, de défendre la paix et l'unité nationale de notre pays.
Une unité nationale basée sur la cohabitation pacifique et solidaire de la riche diversité ethnoculturelle et religieuse qui constitue la mosaïque de nos ethnies, nos tribus, nos cultures et nos religions.
Je veux souligner tout particulièrement que l'unité nationale est la loi des lois dans la loi des Équato-guinéens et son caractère intangible est également une autre loi irrévocable et non négociable ; toutes étant des conditions sans lesquelles l'indépendance que nous avons conquiert et l'existence d'un État n'auraient pas raison d'être.
***//***
-19-
Effectivement, avec ses mers territoriales, ses habitants et son espace aérien, comme un ensemble et comme un tout, conformément à la Loi fondamentale, le sol équato-guinéen est inséparable, indivisible, intangible et irréductible, c'est pourquoi aucune raison politique ni économique interne ou externe ne peut justifier sa séparation ou sa réduction.
Chers compatriotes,
Seulement le développement de la démocratie n'est pas suffisant pour satisfaire les ambitions du peuple. Parallèlement au développement de la démocratie, il doit également mener notre avenir vers le développement économique et social et satisfaire les besoins moraux du peuple et son bien-être matériel.
***//***
-20-
Nous pouvons affirmer que le développement économique constitue l'alpha et l'oméga de tout exercice politique pour garantir le bien-être du peuple.
Donc, malgré l'interruption de l'avancement de notre programme de développement économique Horizon 2020 suite à la crise en raison de la chute du prix du pétrole dans le marché international, notre volonté de préparer le peuple du point de vue économique est invariable dans le sens que ce soit les Équato-guinéens eux-mêmes qui dirigent les activités économiques du pays.
Tout ce que nous avons réalisé jusqu'à présent concernant le développement de la Guinée équatoriale n'a pas été grâce aux orientations de conseillers internationaux mais grâce à notre propre gestion, c'est pour cela que nous devons atteindre tous cet objectif.
***//***
-21-
Nous croyons justement que la formation technique et scientifique de nos ressources humaines est une exigence inéluctable, afin que ce soient les propres citoyens, au sein de l'indépendance politique absolu dont profite le peuple, qui puisse intervenir sans la participation ni l'intervention étrangère dans le processus de développement de la Guinée équatoriale.
Dès lors, chers compatriotes, même si le monde entier est lancé dans la mondialisation, nous ne devons pas perdre les valeurs culturelles qui caractérisent notre société, comme le respect des personnes âgés et des supérieurs, la propriété d'autrui, la vérité de la parole donnée, l'ambiance pacifique, le travail, la transmission de la culture et des traditions aux mineurs, l'amour familial, le respect des ethnies et des tribus, etc.
***//***
-22-
Ces valeurs doivent constituer les efforts traditionnels et autonomes de la personnalité des citoyens équato-guinéens, afin que nous ne soyons pas secoués comme maintenant par la vague de violence, de crimes, de vols, de violations, de la consommation de drogues et de stupéfiants, la corruption qui pervertit et qui détroit actuellement notre société et nos jeunes.
Donc, j'appelle les parents, les majeurs et les personnes âgés, les centres éducatifs, les dirigeants des institutions, les responsables des églises et toutes les personnes de bonne foi d'intervenir pour corriger de manière catégorique ces comportements-là qui constituent une grave crise des valeurs de notre peuple qui menacent la paix et la stabilité de notre pays.
***//***
-23-
Ces comportements dont les acteurs sont souvent les jeunes sont un terrain fertile pour les organisations terroristes qui ravagent le monde et qui éventuellement peuvent atterrir dans notre pays pacifique pour perturber la paix.
La paix ne peut être véritable et durable que si elle entraîne la responsabilité et l'engagement commun et collectif que tous les Équato-guinéens doivent assumer en intensifiant leur vigilance permanent et en exerçant des actions énergiques pour faire échouer les manœuvres de nos ennemis internes et externes qui perturbent cette paix dont nous profitons aujourd'hui en République de Guinée équatoriale et qui nous permet de continuer l'acte entamé le 12 octobre 1968.
***//***
-24-
Naturellement, il est évident que, lors de la célébration des 49 ans d'indépendance, dans un horizon temporel, la plupart des Équato-guinéens se sent raisonnablement satisfait des réussites obtenues et des progrès importants dans beaucoup de domaines et de secteurs. Nous sommes à la fois réalistes et reconnaissons qu'il reste encore beaucoup à faire.
Dans ce sens, j'estime qu'en fait ce n'est pas les années qui comptent, mais c'est plutôt la cohérence et la force indispensables de nos actions, le degré de confiance et la maturité qui se sont consolidées dans l'esprit du peuple de la Guinée équatoriale.
***//***
-25-
Chers compatriotes,
Dans ces efforts pour réussir au développement intégral de notre société, le secteur concernant les femmes, qui constitue la base de l'éducation dans la société, ne doit pas être en marge des programmes de développement de la démocratie participative, car étant donné que c'est le secteur majoritaire et avec la plus grande implication sociale, on ne peut pas comprendre le développement de la Guinée équatoriale sans une participation décidée et effective de la femme.
Pour les mêmes raisons, les jeunes, en tant que relève des générations et en tant que l'espoir de l'avenir du pays, ne doivent pas être marginalisés dans ce chemin vers le développement, car s'ils sont exclus, les valeurs positives que caractérise notre pays peuvent être écartées pour s'engager à des actes comme ceux décrits ci-dessus.
***//***
-26-
Donc, les femmes et les jeunes constituent les groupes les plus vulnérables de la société et leur éventuelle faible intégration politique et sociale peut être un obstacle pour le fondement de nos programmes de développement. Pour cela, nous devons soutenir toutes les initiatives orientées à leur intégration pleine dans le processus de développement global.
Chers compatriotes,
Le succès de notre parcours comme pays indépendant a été possible grâce à la paix que connaît notre pays actuellement, résultat du comportement responsable de chaque membre du pays et cela doit encourager tous les Équato-guinéens à ce que leur attitude ne nuise pas à la paix et la stabilité dont nous profitons aujourd'hui.
***//***
-28-
Au temps que je réitère mes félicitations au peuple de la Guinée équatoriale à l'occasion du quarante-neuvième anniversaire de l'indépendance nationale, je veux l'encourager à être fier et à se former pour démontrer au monde de ce que ce pays est capable et de faire et d'atteindre après les 50 ans de l'indépendance nationale.
VIVE LA RÉPUBLIQUE DE GUINÉE ÉQUATORIALE !

Fait à Malabo, le 11 octobre 2017.

Source : Bureau d’information et de presse de Guinée équatoriale

.........................................................................................................................................................................................................................................................................
-1-



1.
Queridos Compatriotas Ecuatoguineanos :

Mañana jueves, día 12 de octubre de 2017, el Pueblo de Guinea Ecuatorial celebra con regocijo, el cuadragésimo noveno aniversario de nuestra Independencia Nacional, en un ambiente de paz, tranquilidad y armonía. Con tal ocasión quiero, en primer lugar, dirigir mis felicitaciones más fervientes a todos mis compatriotas; que se encuentran en el país y en la diáspora, y a todos los extranjeros de los países hermanos y amigos de Guinea Ecuatorial que residen en nuestro país y comparten hoy con nosotros el regocijo de estas efemérides.

-2-
Extendemos Nuestro agradecimiento a los distinguidos y legítimos representantes de los países amigos y organizaciones internacionales acreditados en Guinea Ecuatorial quienes, reconociendo nuestra condición de país soberano y en virtud de la amistad y la colaboración sinceras que les une a nuestro País, nos honran con su estimable presencia personal, prueba evidente de su solidaridad y estima hacia nuestro pueblo y Gobierno.

Queridos Compatriotas:

Quisiera compartir Mis reflexiones con el Pueblo de Guinea Ecuatorial, en torno a éste importante acontecimiento histórico, para hacer una valoración positiva de nuestro recorrido como país independiente, así como los desafíos con los que nos enfrentamos en nuestra evolución política.

-3-

En efecto, es bien sabido por todos que la accesión de Guinea Ecuatorial a su Independencia Nacional supuso el final de un sistema de ocupación, opresión y explotación sin precedentes contra el pueblo de Guinea Ecuatorial, que imperó durante doscientos años. Fueron años de resistencia pacífica y de sometimiento del pueblo que las generaciones presentes y futuras nunca deben olvidar.

Por tanto, la conmemoración del 12 de Octubre de cada año constituye un acontecimiento histórico de todos los tiempos, que señala el surgimiento del Estado de Guinea Ecuatorial, después de su bárbara ocupación colonial de 200 años.

-4-
Es necesario señalarlo aquí, para conocimiento de las personas que no han tenido la experiencia del colonialismo que, en nuestro país, fue un sistema que enajenó totalmente al Pueblo de Guinea Ecuatorial de sus derechos legítimos.

El sistema colonial es un comportamiento irracional de los seres humanos, que ha sido calificado por la Comunidad Internacional como “Crimen de lesa humanidad”, porque conculca los derechos fundamentales de la persona a su libertad, dignidad y al bienestar

-5-
Que se caracterizaba por la discriminación al colonizado en todas las actividades de la vida política y social del país, con el rechazo total a la endoculturación o a la continuidad de las pautas de vida y del pensamiento del indígena, lo cual contribuyó a la incomprensión y a las duras relaciones, casi inexistentes, entre el colonizando y el colonizador.

Aunque el colonialismo en todos los países ha sido aplicado por potencias extranjeras, sus prácticas pueden ser en algunos casos llevados a cabo por los propios nacionales unos contra otros. De ahí la necesidad de que, no solo debemos velar para que no se introduzcan más las prácticas coloniales o neocoloniales en nuestro País, sino que también evitar a toda costa que surjan brotes de este comportamiento vicioso en el seno de nuestra sociedad.

-6
Por tanto, felicitamos muy vivamente al Pueblo de Guinea Ecuatorial que, por su abnegable lucha y determinación, y guiado por los Líderes y Padres Fundadores del Estado Ecuatoguineano, consiguieron acabar con el abominable y oprobioso sistema colonial en nuestro País.

Esta es una ocasión propicia para recordar a nuestros líderes que lucharon y perdieron sus vidas por la liberación de Guinea Ecuatorial. El Pueblo y la Historia de nuestro País honrarán eternamente su memoria.

-7-

No fue una casualidad la elección del día 12 de Octubre como fecha de la accesión de Guinea Ecuatorial a la Independencia Nacional; en efecto, como un Miembro nuevo que se incorporaba a la Comunidad Hispánica de Naciones, Guinea Ecuatorial quiso sellar su hermandad con los países hispanoamericanos, accediendo a su Independencia Nacional el “DIA DE LA HISPANIDAD”. Vayan nuestros sentimientos de amistad, hermandad y solidaridad a esos países hermanos unidos por la historia y la cultura.

-8-

Queridos Compatriotas:

Desde esta fecha señalada del 12 de Octubre de 1968, Guinea Ecuatorial empezó a caminar sola y seguirá caminando sola hasta el fin de su historia. Esto significa que, el Pueblo mismo debe asumir plenamente la responsabilidad de llevar sus propios destinos históricos, promoviendo constantemente en igualdad de oportunidades la prosperidad y el bien común.

Nuestro País fue devastado, saqueado y arruinado por los ocupantes extranjeros. Pero hoy nos corresponde a nosotros, los Ecuatoguineanos, levantar este País con nuestros propios esfuerzos, desarrollarlo y defenderlo para que tenga su espacio y desempeñe su papel dentro del concierto de las Naciones.

-9-

Hoy contamos con 49 años de existencia como Nación independiente y estamos en la víspera de las “Bodas de Oro”, (50 años) lo que significa alcanzar la mayoría de edad. Podemos constatar la diferencia abismal que existe entre un sistema de explotación colonial y la autorealización de un Pueblo, o sea, el Gobierno de un Pueblo por sí mismo. “Guinea Ecuatorial de la Colonia, no es Guinea Ecuatorial de hoy”

En efecto, una mirada retrospectiva al pasado colonial y la realidad de los 49 años de nuestra experiencia como país independiente, nos demuestra que, lo que no se pudo hacer en los 200 años de la presencia colonial extranjera en nuestro País, lo hemos conseguido con creces en los 49 años de nuestra Independencia Nacional, porque los Guineo-ecuatorianos amamos y sentimos por nuestro País, por ser la herencia que Dios y nuestros antepasados nos han legado. ***//***

-10-

En efecto, Queridos Compatriotas, debemos amar a nuestro País por, grande o pequeño que sea, por las razones ya expuestos y porque también, Guinea Ecuatorial es NUESTRA TIERRA PROMETIDA, donde nadie nos puede discriminar; es la tierra donde nacieron y vivieron todos nuestros antepasados y es también donde vivimos y vivirán las futuras generaciones de nuestra Nación hasta el fin de los tiempos.

Por tanto, no basta con vanagloriase de ser ya ciudadanos independientes, hay que dar de por sí lo necesario para que esta Nación sea grande y destacada entre las demás Naciones. Ahí está precisamente el significado de la Independencia Nacional, que implica la necesidad de que el Pueblo alcance una autosuficiencia sostenible.

-11-

Por tanto, no busquemos ni digamos qué es lo que nos da Guinea Ecuatorial, sino más bien, preguntémonos qué es lo que hemos hecho y hacemos por nuestro País.

Ésta ha sido la lucha de Mi Gobierno desde la abolición de la dictadura en 1979 hasta la fecha, garantizando la paz, estabilidad y armonía sociopolítica, requisitos básicos, sin los cuales no habríamos alcanzado el actual estado de desarrollo, que es orgullo nacional, envidia de algunos y admiración de otros.

Para que el Pueblo ejercite sus libertades en un contexto de Nación Independiente, hemos promovido las libertades Políticas, económicas, sociales y culturales, base para una convivencia armoniosa entre todos los integrantes de la Nación.

-12-

Este desarrollo ha alcanzado la transformación física del panorama económico y social del País, así como el desarrollo político de una democracia participativa que no tiene nada que envidiar a los sistemas de otros Países.

Queridos compatriotas:

No debemos contentarnos y vivir satisfechos por la euforia de los tiempos, porque las sociedades humanas deben ser dinámicas en su evolución con la misma constancia con la que cambian la economía, la política y el desarrollo de la Nación.

-14-

Por ejemplo, hoy Guinea Ecuatorial es Miembro No Permanente del Consejo de Seguridad de las Naciones Unidas, importante Órgano decisorio de la política mundial, lo cual nos debe motivar para comportarnos con dignidad y responsabilidad de un Estado que responde por sus obligaciones como Sujeto de Derecho Internacional. Por tanto el Mundo nos observa hoy para ver nuestro comportamiento interno, si somos capaces de cumplir las exigencias internacionales.

-14-

Esto significa que Guinea Ecuatorial debe estar capacitada para garantizar la paz y estabilidad en todos los aspectos de la vida nacional; como por ejemplo, organizar las elecciones internas transparentes y justas sin crear fricciones entre sus fuerzas políticas; explotar racionalmente sus recursos y administrarlos responsablemente en la forma que beneficien a todo el Pueblo; desarrollar y capacitar sus recursos humanos para que contribuyan al sostenimiento general de la Nación; en conclusión, debemos demostrar la madurez política alcanzada que valide nuestra capacidad nacional e internacional.

-15-

Queridos Compatriotas:

El 49 Aniversario de nuestra Independencia Nacional, tiene lugar pocos días a la celebración de las Elecciones Legislativas y Municipales en todo el territorio nacional, acontecimiento que interpela a nuestra madurez política para que su desarrollo no solo transcurra en un ambiente pacífico y ordenado, sino que, al mismo tiempo, suponga una satisfacción política al noble Pueblo de Guinea Ecuatorial.

Las elecciones, cualquiera que sea su nivel, constituyen una consulta popular constructiva, en la que el Pueblo debe quedar satisfecho de haber ejecutado su voluntad soberana.

-16-

La democracia participativa que estamos promoviendo no solo debe interpretarse en el sentido de obtener los beneficios económicos personales cuya concepción desvirtúa gravemente el espíritu de la democracia, que es luchar por la paz, el desarrollo socioeconómico y el bienestar de todos los ciudadanos.

Se trata de cultivar, modelar y conciliar mentalidades e intereses personales de clases y grupos humanos diversos con pensamientos heterogéneos, a veces antagónicamente aentuadas

-17-

Es la tarea que hemos llevado a cabo a lo largo de los últimos 49 años y que hoy podemos afirmar sin ambages que todos los hijos de este país han llegado al consenso de que no podemos avanzar a ninguna parte priorizando los egoísmos, los antagonismos, los radicalismos estériles, los revanchismos, las exclusiones y las intolerancias.

Solo a través del respeto a la persona humana y su dignidad, el dialogo, la concertación, el respeto a la opinión del contrario, la tolerancia, el respeto a la ley y a la equidad, así como a las instituciones del Estado, podemos gobernar eficazmente la Nación y administrar con responsabilidad los recursos económicos del Estado.

-18-

Por tanto, es nuestra obligación fundamental e ineludible, como ciudadanos y miembros del nuevo Estado Independiente, defender la paz, la unidad nacional de nuestro país.

Una unidad nacional basada en la convivencia pacífica y solidaria de la rica diversidad etnocultural y religiosa que constituye el mosaico de nuestras etnias, tribus, culturas y religiones.

Quiero destacar muy especialmente que, la unidad nacional es la ley de las leyes en el Fuero de los Ecuatoguineanos, y su intangibilidad, es también otra ley irrevocable e innegociable; condiciones sin las cuales la Independencia que hemos conquistado y la existencia del Estado no tendrían la razón clásica de ser.

-19-

Efectivamente el territorio Ecuatoguineano, con sus mares territoriales, su población y el espacio aéreo que lo cubre, como un conjunto y como un todo, conforme a la Ley Fundamental, es inseparable, indivisible, intangible e irreductible; por lo que, ninguna razón política o económica interna o externa puede justificar su separación o reducción.

Queridos Compatriotas:

El simple desarrollo de la democracia no es suficiente para satisfacer las ambiciones del Pueblo. Paralelamente al desarrollo de la democracia, debe focalizar también nuestro futuro hacia el desarrollo económico y social que proporciona y satisfaga las necesidades morales del Pueblo y su bienestar material.

-20-

Podemos afirmar que el desarrollo económico constituye el alfa y la omega de todo ejercicio político para garantizar el bienestar del Pueblo.

Por tanto, pese a la interrupción en el avance de nuestro Programa de desarrollo económico Horizonte 2020, provocada por la crisis de la caída del precio del crudo en el mercado internacional, nuestra voluntad de capacitar económicamente al Pueblo es invariable, en el sentido de que sea el propio Ecuatoguineano quien dirija las actividades económicas del país.

Todo lo que hemos realizado hasta la fecha en el campo de desarrollo de Guinea Ecuatorial no ha sido por la orientación de consultores internacionales sino de nuestra propia gestión por lo que todos debemos alcanzar este objetivo

-21-

Precisamente creemos que la formación técnica y científica de nuestros recursos humanos constituye una exigencia inaplazable para que, apoyados en la absoluta independencia política que disfruta el Pueblo, los propios ciudadanos puedan intervenir, sin el concurso ni intervención extranjera en el proceso de desarrollo de Guinea Ecuatorial.

Por tanto, Queridos Compatriotas, aunque el mundo está en un proceso de globalización, no debemos perder los valores culturales que caracterizan a nuestra Sociedad, como son: el respeto a los mayores y a los superiores, a la propiedad ajena, a la verdad de la palabra dada, al ambiente pacífico, al trabajo, a la transmisión de la cultura y tradición a los menores, al amor a la familia, al respeto a las etnias y tribus etc.

-22-

Estos valores deben constituir el refuerzo tradicional y autónomo de la personalidad del ciudadano Ecuatoguineano, para que no nos veamos como ahora sacudidos por la ola de la violencia, de crímenes, robos, violaciones, el consumo de drogas y estupefacientes, la corrupción que pervierte y destruye hoy a nuestra sociedad y a nuestra juventud.

Por tanto, apelo a los padres de familias, mayores y ancianos, centros de enseñanza, directivos de instituciones, responsables de las iglesias y a todas las personas de buena voluntad, para que intervengan para corregir de forma tajante estos comportamientos que constituyen una grave crisis de valores de nuestro Pueblo que amenazan a la paz y estabilidad de nuestro País.

-23-

Estos comportamientos protagonizados muchas veces por los jóvenes, constituyen el caldo de cultivo de las organizaciones terroristas que azotan al mundo y posiblemente puedan aterrizar en nuestro pacífico país para quebrantar la paz

La paz, solo puede ser verdadera y durable si se convierte en la responsabilidad y el compromiso común y colectivo que todos y cada uno de los ecuatoguineanos hemos de asumir, intensificando nuestra vigilancia permanente y ejerciendo una acción contundente, para frustrar cualquier maniobra de nuestros enemigos internos y externos que perturben esta paz que hoy disfrutamos en la República de Guinea Ecuatorial y nos permite continuar la obra iniciada desde el día 12 de Octubre de 1968.

-24-

Naturalmente, es evidente que cuando celebramos los 49 años de nuestra Independencia, desde un horizonte temporal, la inmensa mayoría de los Ecuatoguineanos nos sintamos razonadamente satisfechos de los importantes logros y progresos que hemos alcanzado en muchos ámbitos y sectores, aunque somos a la vez realistas en reconocer que todavía queda mucho por hacer.

En este sentido, soy de la opinión de que en realidad, no son los años los que cuentan; sino más bien la coherencia y solidez indispensables de nuestras acciones, el grado de conciencia y la madurez que se han ido consolidando en la mentalidad del Pueblo de Guinea Ecuatorial.

-25-

Queridos Compatriotas:

En este esfuerzo por conseguir un desarrollo integral de nuestra Sociedad, el sector de la Mujer que constituye la base de la educación de la sociedad, no debe quedar al margen de los programas de desarrollo de la democracia participativa, ya que como sector mayoritario y de mayor involucración social, no se puede entender el desarrollo de Guinea Ecuatorial sin una firme y efectiva participación de la Mujer.

Por lo mismo, los Jóvenes como relevo generacional y la esperanza del futuro de la Nación no debe ser marginada en esta marcha hacia el desarrollo, ya que, por su exclusión, podrían verse desviados de los valores positivos que caracterizan a nuestra Nación e incurrir en la comisión de actos como los descritos anteriormente.

-26-

Por tanto, las Mujeres junto a los Jóvenes constituyen los grupos más vulnerables de la Sociedad y su poca integración político social puede resultar un obstáculo a la consistencia de nuestros programas de desarrollo. De ahí que debemos apoyar todas las iniciativas orientadas a su plena integración en el proceso de desarrollo global.

Queridos Compatriotas:

Si el éxito de nuestro recorrido como nación independiente ha sido gracias a la paz que conoce hoy nuestro País, producto del comportamiento responsable de cada integrante de la Nación, ello debe animar a todos los Ecuatoguineanos, para que su actitud no lesione en lo mínimo la paz y estabilidad que hoy disfrutamos.

-28 -

Al reiterar Mi felicitación al Pueblo de Guinea Ecuatorial con ocasión del Cuadragésimo Noveno Aniversario de la Independencia Nacional, quiero al mismo tiempo animarlo, a estar enorgullecido y que se prepare para demostrar al Mundo lo que este País es capaz de hacer y lograr tras los 50 años de Independencia Nacional.

¡VIVA LA REPÚBLICA DE GUINEA ECUATORIAL!

Malabo, a 11 de Octubre del 2017

Source : Bureau d’information et de presse de Guinée équatoriale

LAOTRAVOZ.INFO
Vendredi 13 Octobre 2017

Nouveau commentaire :

Présidence | Le Gouvernement | G.E : Economie | G.E : Politique | Les Collabos | G.E : Société | Guinée Equatoriale | CEMAC | Culture | Démentis | G.E : Diplomatie | News Infos Plus | Opinion /Débat/Reflexion | Réalisations | Flash Info | Bon à Savoir | International | Contacts Utiles | Alerte Prévoyance | Diaspora Equato Guinéenne | Archive | G.E : Sport | G.E : Industrie | Santé | Nécrologie | Union Africaine | Eco Internationale | Les Collabos | ONU | CEEAC






Message du président de la République à l'occasion de la Journée de l'indépendance nationale

LAOTRAVOZ.INFO - 13/10/2017 - 0 Commentaire|

Le discours de son excellence Obiang Nguema Mbasogo à la 72ème Assemblée Générale de l'ONU a reçu un écho favorable dans le monde !!

LAOTRAVOZ.INFO - 09/10/2017 - 0 Commentaire|

Guinée Equatoriale : Le barrage de Sendje (200MW) pourrait être livré dans moins de trois ans selon le constructeur Ukrainien

LAOTRAVOZ.INFO - 03/10/2017 - 0 Commentaire|

INTERVIEW du Président de la République de Guinée Equatoriale à East West Communications

LAOTRAVOZ.INFO - 01/10/2017 - 0 Commentaire|

ONU : Allocution de Son Excellence Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, Président de la République de Guinée équatoriale

LAOTRAVOZ.INFO - 26/09/2017 - 0 Commentaire|

Guinée Equatoriale : Fin de la mission du Président de la République, à New York

LAOTRAVOZ.INFO - 25/09/2017 - 0 Commentaire|

Guinée Equatoriale : Le Président Obiang Nguema Mbasogo présent au 72ème Assemblée Générale des Nations Unies

LAOTRAVOZ.INFO - 18/09/2017 - 0 Commentaire|

Guinée Equatoriale : Les élections municipales,sénatoriales et législatives auront lieu le 12 novembre 2017

LAOTRAVOZ.INFO - 17/09/2017 - 0 Commentaire|

FLASH INFOS !!! FAUSSE RUMEUR DU DECES DU PRESIDENT OBIANG NGUEMA MBASOGO

LAOTRAVOZ.INFO - 26/08/2017 - 0 Commentaire|

Le Président Centrafricain a regagné son pays après avoir été reçu par le Président Obiang Nguema Mbasogo dans sa ville natale de MONGOMO

LAOTRAVOZ.INFO - 01/08/2017 - 0 Commentaire|