Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Que s’est-il passé à Rebola ?


Rédigé le Samedi 29 Août 2015 à 01:15 | Lu 131 fois



Tout part d’un morceau de Rap en langue Bubi. Les paroles de ce Rap stigmatisaient les populations Fang ciblées comme des envahisseurs sur l’Île. Pour le rappeur, trop c’est trop ; aussi demande-t-il dans sa chanson de vider de Malabo ces personnes qui ont accaparé leur espace. C’est ce contenu qui soulevé la curiosité et la méfiance chez des officiels de cette partie de l’Ile.

Des autochtones bubis qui ont écouté cette chanson de l’album édité à l’aide des fonds du Centre culturel bubi, vont s’en inquiéter du fait du caractère tribaliste et subversif de la huitième chanson de cet album. C’est ainsi que le premier à réagir sur au contenu de cette chanson sera le Président du conseil culturel du centre, Diamentino Sopale, autochtone Bubi. Il attire l’attention du Directeur du centre sur les paroles de cette chanson. A la suite de cela, le vice président du comité de suivi du PDGE de Bioko Nord demandera à son tour à écouter le CD en question. Le directeur du centre culturel lui dira qu’i met tout en œuvre pour que ce CD lui parvienne. La troisième personne à appeler Benjamin Choni est Genaro Biribé.

Ce dernier lui donne deux coups de fil. C’est lui, pourtant un natif Bubi, qui demandera la suspension de la vente du CD en premier. Cela, aucun des sites avides de pourfendre le régime de Malabo ne le relèvera. Car trop préoccupé à désinformer. Puis interviendra le député de la circonscription de Rebola, Maria Leonor Epan Biribé. Cette dernière demandera au Directeur à son tour s’il avait bien écouté le contenu du morceau incriminé. Sur ce, elle sollicite qu’une réunion se tienne mardi 18 août à 19H00 au centre culturel. Prennent part à cette réunion, outre le député qui la convoque, les membres du centre, les Huit rappeurs dont les titres figuraient dans l’album, et des officiels.

C’est au cour de cette réunion que le président du conseil culturel du Centre culturel Diamentino Sopale estimera que le contenu de ce CD va à l’encontre d’une constitution qui consacre l’unité de la Guinée-Equatoriale et la reconnaissance du peuple Equato-Guinéen dans sa diversité. Or la chanson, elle, proclame l’exclusion d’une ethnie et le refus de cohabiter avec elle. Le Directeur du centre va présenter ses arguments en toute liberté. Il défendra son œuvre car il ne voit aucune relation entre les objectifs du centre et le contenu de cette chanson.

Ainsi, ce sont en premier les autochtones de la communauté Bubi, qui auront convoqué le responsable du centre culturel bubi pour lui signifier leur désaccord quand au titre de ce rap contenu dans un album que le centre bubi avait édité à l’issue du Festival de hip hop bubi. Ce sont également ces derniers qui saisiront l’autorité compétente, c’est à dire le ministre de l’Intérieur, sur ce qu’ils considéraient comme une manœuvre de division. Et la proposition qu’ils entendaient lui faire, à savoir le remplacement du directeur du centre par un autre, lui a été signifiée au cour de cette même réunion.

Le 24 août dernier, ces différentes personnes se retrouvent autour du ministre de l’intérieur Clemente Engonga, après les réunions des 19 et 20 août. A ces réunions déjà, le ministre avait sensibilisé son auditoire sur les méfaits et les conséquences de l’intolérance en faisant un tour d’horizons de l’histoire des guerres et des génocides à travers le monde. C’est cette forme d’intolérance qui est à l’origine des dérapages de la dictature de Macias Nguema Biyogo en Guinée-Equatoriale. Après avoir écouté les interventions des uns et des autres, il entérinera la proposition collégiale de l’équipe municipale, et des autres officiels. A savoir la nécessité d’opérer un changement à la direction du centre culturel.

Cette information sera naturellement tronquée pour faire croire à la fermeture du centre culturel. Des extrapolations dans les sites pilotés à l’extérieur notamment en Europe iront très vite en besogne pour dénoncer l’atteinte « aux vestiges de la civilisation.» Gêné aux entournures, le très virulent Diario Rombe comme à son habitude instrumentalisera autour d’un titre pompeux : « Turbulences politiques en Guinée Equatoriale ». Des arguments amplifiés alors que des jeunes ont été simplement mis à contribution sans savoir pourquoi ils se trouvaient à revendiquer. Mais Diario Rombe ne dit pas pourquoi Benjamin Chino a vidé le centre culturel de ces objets et documents pour les planquer à son domicile ? Etait-ce son centre culturel ou le Centre de promotion des cultures Bubi ? Sanctionné pour ses maladresses, il tente de créer l’amalgame.

Rédigé le Samedi 29 Août 2015 à 01:15 | Lu 131 fois

Nouveau commentaire :

Présidence | Le Gouvernement | G.E : Economie | G.E : Politique | Les Collabos | G.E : Société | Guinée Equatoriale | CEMAC | Culture | Démentis | G.E : Diplomatie | News Infos Plus | Opinion /Débat/Reflexion | Réalisations | Flash Info | Bon à Savoir | International | Contacts Utiles | Alerte Prévoyance | Diaspora Equato Guinéenne | Archive | G.E : Sport | G.E : Industrie | Santé | Nécrologie | Union Africaine | Eco Internationale | Les Collabos






En visite en Ouganda, le Président Obiang Nguema Mbasogo regrette Kadhafi et prône la solidarité africaine

LAOTRAVOZ.INFO - 28/04/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 450 fois |

Le Président Theodoro Obiang Nguema Mbasogo promet son soutien aux institutions de la RDC

LAOTRAVOZ.INFO - 18/04/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 435 fois |

Lutte contre la criminalité en Guinée Equatoriale : Le gouvernement tape du poing sur sur la table et reste indulgent face aux cas de légitime défense !!!

LAOTRAVOZ.INFO - 10/03/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 339 fois |

La tournée de la vérité, de la paix et de la tolérance est belle et bien en marche

LAOTRAVOZ.INFO - 08/03/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 316 fois |

Réponse de LAOTRAVOZ au blog El CONFIDENCIAL suite à une analyse boiteuse des propos dont le Président Obiang Nguema Mbasogo serait l'auteur ...

LAOTRAVOZ.INFO - 07/03/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 320 fois |

Djibloho sur tous les bons coups

LAOTRAVOZ.INFO - 27/02/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 323 fois |

Lutte contre la délinquance en Guinée Équatoriale : Le Président préoccupé reçoit en audience ses plus proches collaborateurs

LAOTRAVOZ.INFO - 13/02/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 326 fois |

Le transfert de la capitale administrative Malabo vers une toute autre ville : Djibloho, une révolution urbanistique, économique et politique importante...

- 11/02/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 365 fois |

Un séjour discret , hospitalier et significatif de Yaya Jammeh en terre Equato - Guinéenne , qui reflète la grandeur d'âme de Téodoro Obiang Nguema Mbasogo à l'égard de son hôte ...

- 09/02/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 371 fois |

Africa Postnews : Lorsque la journaliste Gabonaise Valérie Aleksandrowics opte pour la voie du mensonge en parlant de la Guinée Equatoriale , quelle crédibilité peut t-on accorder à un tel site d'information ?

LAOTRAVOZ.INFO - 03/02/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 392 fois |