Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Quelle est la sincérité du discours d’Obama à la tribune de l’Union Africaine ?


Rédigé le Jeudi 6 Août 2015 à 10:05 | Lu 115 fois



Le secrétaire général du Parti démocratique de Guinée-équatoriale aurait dû faire l’économie de son temps et des mots et poser la question essentielle qui a surgit de l’esprit de nombreux Africains. Cette question essentielle de la sincérité rendait de fait toute attaque et replis partisans sur l’analyse de ce discours inutiles.

Sans porter de gangs comme l’exigent souvent les convenances diplomatiques, Barack Obama a attaqué de plein fouet la longévité de certains présidents au pouvoir. « Personne ne devrait être président à vie », a déclaré le président des USA devant l’UA. « Je ne comprends pas pourquoi des gens veulent rester si longtemps au pouvoir, en particulier lorsqu’ils ont beaucoup d’argent.» Belle caricature, voudrait-on dire. Bourguiba qui a passé près de trois décennies à la tête de la Tunisie, en est sorti sans un compte en suisse. Et une fois à la retraite, il vivait de sa pension qui ne dépassait pas 3000 euros.

Et pourtant lorsqu’on classe par ordre les longévités au pouvoir, ils sortiraient probablement parmi les 10 présidents Africains à avoir mis longtemps au pouvoir. A son actif, il fut le père de la Tunisie moderne. L’une des destinations touristiques les plus prisées au monde. Ce que l’on dit de Bourguiba pourrait très bien s’appliquer aussi à Jomo Kenyatta. Sa durée au pouvoir, contrairement à ce que dit le président américain que « si un dirigeant pense être le seul capable d’unir sa nation, alors ce dirigeant n’a pas réussi à réellement bâtir son pays… », a consacré le Kénya moderne. La transformation de ce pays qui, à la dimension de la Tunisie, est un autre pôle touristique qui a par ailleurs prouver au monde des compétences agricoles en produisant les meilleurs essences de Thé et de café, est là pour secouer la certitude du président américain, du reste mal introduite dans son adresse.

Le constat d’ensemble à faire ici est l’américanite. Cette propension qu’a ce peuple d’effleurer l’histoire des autres peuples en y dégotant que ce qui pourrait servir la construction de leurs stratégie et offensive économico-militaires. Il est regrettable de réaliser que le président Obama a raté son immersion sur cette terre éthiopienne si chargée d’histoire. Autant son adresse au Caire ou à Accra a suscité espoirs et adhésions, que celle d’Addis-Abeba a soulevé polémiques et dérisions.

Là où Obama a péché est la politique du deux poids deux mesures. Et c’est là où se pose la question de la sincérité de ce discours. Les monarchies du Golfe (Emirats, Arabie Saoudite, Qatar, Abu-Dhabi, etc…) ne sont en rien des modèles dans le respect des Droits humains, encore moins des modèles de démocratie. De toutes les visites d’un président américain sur ces sols, dont Obama, chacun d’entre eux a souvent soigneusement évité d’évoquer ces questions qui fâchent. On dirait la même chose de leur attitude vis à vis de la Chine.

De ces régimes on a plus vu le soutien des Etats-Unis d’Amérique plutôt qu’une volonté de dénonciation des pratiques d’un autre âge qui y sévissent encore. Ce qui est valable pour l’Afrique l’est aussi pour ces monarchies du Golfe. Du moins sur le terrain du respect des Droits de l’Homme. Dans cette lancée, des questions pertinentes pourraient être posées au président américain : qu’est devenu l’Irak après avoir renversé le régime de Saddam Hussein ? une démocratie ou une anarchie ? En poussant l’OTAN à agir en Lybie, appuyant tactiquement cette invasion, dans quel sens a basculé la Lybie ? Dans l’ordre ou le chaos ? On pourrait s’étendre à l’Afghanistan. Dans ces pays où l’Amérique a impulser des dynamiques de renversement des régimes pour trop de longévité, c’est le chaos qui s’est installé.

Obama aurait gagné à apprécier les efforts des uns et des autres en fonction du temps mis au pouvoir. Lequel des chefs d’Etat a utilisé ce temps pour sortir son pays du sous développement en le mettant dans des voies de progrès qui lui permettront d’amorcer des stades économiques différents. Constater des avancées. Voilà le socle différentiel qui devait soutenir le discours d’Obama.

On attendait aussi le président durant ces deux mandats à soutenir et à consolider des efforts démocratiques. Certes par les alternances, mais davantage aussi par l’ouverture de certains partis au pouvoir vis à vis de leurs oppositions. A ce titre, il n’est pas anodin de rappeler qu’au cours des deux dernières décades, le président Obiang Nguema Mbasogo a organisé cinq concertations avec toute son opposition. La dernière en date remonte à Novembre 2014. Il appartient maintenant à cette opposition qui a exigé de nouvelles règles, toutes acceptées et mises en application par le pouvoir, de s’affirmer sur le terrain, prendre ses marques et prouver ses capacités à être une alternative fiable à l’actuel régime.
Ces enjeux, ces réalités, Obama les a omis dans son discours. La question de base de la sincérité de ce discours reste et restera d’actualité.


Rédigé le Jeudi 6 Août 2015 à 10:05 | Lu 115 fois

Nouveau commentaire :

Présidence | Le Gouvernement | G.E : Economie | G.E : Politique | Les Collabos | G.E : Société | Guinée Equatoriale | CEMAC | Culture | Démentis | G.E : Diplomatie | News Infos Plus | Opinion /Débat/Reflexion | Réalisations | Flash Info | Bon à Savoir | International | Contacts Utiles | Alerte Prévoyance | Diaspora Equato Guinéenne | Archive | G.E : Sport | G.E : Industrie | Santé | Nécrologie | Union Africaine | Eco Internationale | Les Collabos







Le Président Centrafricain a regagné son pays après avoir été reçu par le Président Obiang Nguema Mbasogo dans sa ville natale de MONGOMO

LAOTRAVOZ.INFO - 01/08/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 443 fois |

Biens mal acquis : Le Président Obiang Nguema Mbasogo portera plainte avec Sassou et Bongo contre l'ONG Transparency

LAOTRAVOZ.INFO - 08/07/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 1341 fois |

Guinée équatoriale : le président reconduit à la tête du parti

LAOTRAVOZ.INFO - 07/07/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 502 fois |

En visite en Ouganda, le Président Obiang Nguema Mbasogo regrette Kadhafi et prône la solidarité africaine

LAOTRAVOZ.INFO - 28/04/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 702 fois |

Le Président Theodoro Obiang Nguema Mbasogo promet son soutien aux institutions de la RDC

LAOTRAVOZ.INFO - 18/04/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 466 fois |

Lutte contre la criminalité en Guinée Equatoriale : Le gouvernement tape du poing sur sur la table et reste indulgent face aux cas de légitime défense !!!

LAOTRAVOZ.INFO - 10/03/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 369 fois |

La tournée de la vérité, de la paix et de la tolérance est belle et bien en marche

LAOTRAVOZ.INFO - 08/03/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 343 fois |

Réponse de LAOTRAVOZ au blog El CONFIDENCIAL suite à une analyse boiteuse des propos dont le Président Obiang Nguema Mbasogo serait l'auteur ...

LAOTRAVOZ.INFO - 07/03/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 358 fois |

Djibloho sur tous les bons coups

LAOTRAVOZ.INFO - 27/02/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 353 fois |

Lutte contre la délinquance en Guinée Équatoriale : Le Président préoccupé reçoit en audience ses plus proches collaborateurs

LAOTRAVOZ.INFO - 13/02/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 347 fois |