Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Un Sommet pour les relations entre la Turquie et l’Afrique



C’est dans le cadre de la stratégie d’Ankara de développer davantage les relations économiques et commerciales avec l’Afrique, et en se basant sur les décisions prises lors du deuxième Sommet Turquie-Afrique qui a eu lieu à Malabo – capitale de la Guinée équatoriale – en novembre 2014, que la Turquie va organiser le Forum Économiques et d’Affaires Turquie-Afrique à Istanbul les 2 et 3 novembre 2016.



Un Sommet pour les relations entre la Turquie et l’Afrique
Ce Forum, organisé conjointement par le ministère de l’Économie de la République de Turquie et de l’Union africaine, constituera une plateforme unique pour les milieux d’affaires turcs et africains et pour l’établissement d’une coopération bénéfique de longue durée.

Objectifs:

Augmenter la visibilité des milieux d’affaires turcs et africains en Turquie et en Afrique.
Analyser la situation actuelle des relations économiques et commerciales entre la Turquie et l’Afrique.
Rechercher les opportunités de coopération entre la Turquie et le continent africain tout en discutant les éventuels défis.
Encourager les investisseurs des secteurs privés des deux côtés pour créer des opportunités d’investissements mutuels.
Évaluer les nouvelles approches des investisseurs turcs en Afrique.
Accroître la compréhension et les interactions entre les communautés d’affaires de Turquie et d’Afrique.
Amorcer un dialogue constructif avec les communautés économiques régionales africaines.
Établir des contacts avec les opérateurs publics et privés turcs.
Établir des liens avec les plus gros investisseurs turcs à l’échelle mondiale.
Établir des liens avec les meilleurs dans le monde des affaires et de la presse spécialisée.
Opportunité unique de rencontrer les principaux acteurs économiques.
Exposer vos activités professionnelles, votre expertise et votre savoir-faire.
Développer les réseaux d’affaires.
Établir des contacts commerciaux concrets et un dialogue direct avec la presse.
Participants:

Le ministre turc de l’Économie et les ministres de 54 pays africains (Commerce, Investissements, Infrastructures, Économie, Finances).
Les organisations internationales et les Communautés économiques régionales africaines.
Organisations non gouvernementales.
Chambres de commerce et d’industrie.
Conseils d’affaires, associations, organisations professionnelles, entrepreneurs de Turquie et d’Afrique.
Missions diplomatiques et consulaires en Turquie.
Presse turque, africaine et internationale.
Que va procurer le forum ?

Session d’ouverture
Les représentants du secteur public, les présidents de proéminentes organisations financières, économiques internationales et régionales se pencheront sur la situation actuelle des relations entre la Turquie et l’Afrique et sur les possibilités pour les développer davantage.

Sessions thématiques
Les représentants des institutions internationales et des banques de développement discuteront des opportunités de financements de projets.

Réunions d’affaires bilatérales
Les représentants du monde des affaires turcs et africains auront la possibilité d’établir des contacts directs avec de possibles partenaires pour développer de nouveaux et de fructueux liens.

Conférences et débats de haut niveau.
Visites spécialisées des sites industriels, investisseurs et producteurs.
Voici, en quelques mots, l’envergure de cet important Forum. Celui-ci va être organisé principalement par le Conseil des Relations économiques étrangères de Turquie (DEİK). Des informations complémentaires pourront être saisies sur le site tukeyafricaforum.org et dans les Ambassades turques, au nombre de 39 sur tout le continent africain.

La Turquie

La Turquie a une situation géographique unique au monde puisqu’elle se situe au carrefour de l’Europe, du Moyen-Orient, de l’Afrique, de l’Asie centrale, du monde slave et du monde méditerranéen. La Turquie a aussi des frontières communes avec l’Union européenne d’une part, ainsi qu’avec l’Iran et la Fédération de Russie d’autre part, en plus de disposer d’une ouverture directe sur la mer Méditerranée et la mer Noire.

Avec une population jeune et dynamique de plus de 80 millions d’habitants, un PNB de 820 milliards de USD, la Turquie est la 17e puissance économique mondiale. Le marché actif turc est totalement intégré à l’économie mondiale. La Turquie est candidate officielle à l’adhésion à l’Union européenne et est le seul pays à maintenir une Union douanière avec celle-ci sans en faire partie. Le secteur privé turc, très actif et expérimenté, maintient des liens étroits et prolifiques avec le monde entier. Les constructeurs turcs de grandes renommées sont les deuxièmes dans le monde. L’économie turque est régie par les règles du marché et a une réglementation libérale.

La Turquie a signé des accords commerciaux avec 38 pays africains, tout en ayant une ambassade dans 39 pays du continent.

Les entrepreneurs turcs sont parmi les plus actifs du continent. L’Afrique représente 21 % de leurs chiffres d’affaires. Les entrepreneurs turcs ont réalisé 1.150 projets en Afrique avec un chiffre d’affaires de 55 milliards de USD.

Le volume commercial entre la Turquie et l’Afrique a atteint 17.5 milliards de USD en 2015.

Pourquoi le TABEF?

Aujourd’hui, l’Afrique brille de sa croissance, de son urbanisation et de ses succès en matière de modernisation. Les ressources humaines et naturelles sont riches et diversifiées.
Le continent a atteint un niveau de croissance de 5 % durant la dernière décennie. Une tendance qui va se poursuivre dans les années à venir. Six des dix pays avec la meilleure croissance dans le monde se trouvent en Afrique.
Les prévisions économiques démontrent que l’économie africaine sera de l’ordre de 29 trillions de USD, dépassant les États-Unis et la zone euro réunis de 2012.
La classe moyenne se renforce de jour en jour. Elle représente aujourd’hui 34 % de la population.
Le commerce entre l’Afrique et le reste du monde a augmenté de 200 % depuis 2000.


L’un des centres les plus prestigieux du monde concernant la compétitivité globale, l’IMD World Competitiveness Center (WCC), a récemment publié son rapport annuel –World Competitiveness Yearbook (WCY) – pour le 2015. Ce rapport comprenait 61 pays.

La Turquie conserve sa 40e place. Ce rang la situe devant l’Indonésie (42), l’Inde (44), la Russie (45), la Grèce (50), l’Afrique du Sud (53), le Brésil (56) et l’Argentine (59) qui pourraient être considérés comme jouant dans la même ligue.

Néanmoins, ce tableau n’est pas prometteur pour un pays qui envisage de se hisser parmi les dix premiers pays les plus compétitifs au monde dans seulement huit ans pour le centenaire de son anniversaire, en 2023.

Si l’on ne tient pas compte des « poids lourds » de cette liste (les États-Unis, Hong Kong, Singapour, la Suisse, le Canada), des pays de la même catégorie de la Turquie comme la Malaisie (14), Israël (21), la Corée du Sud (25), la Thaïlande (30) et le Chili (35) ont une position plus qu’honorable dans ce domaine décisif et prioritaire pour le développement économique, et surtout pour les investissements directs étrangers.

IMD World Competitiveness Center a été fondé en 1989 par le Professeur Stéphane Garelli. Le rapport initial comportait 22 pays de l’OCDE et 10 pays nouvellement industrialisés.

Malgré l’économie de marché, les nations et les États ont toujours un rôle primordial en ce qui concerne la création d’un environnement favorable au développement économique et à la création des richesses. Selon le IMD WCC, les pays organisent cet environnement par quatre forces fondamentales. Ces quatre dimensions définissent le climat compétitif du pays. Le profil compétitif d’un pays peut caractériser une économie et sa façon d’agir. Le WCY classifie et analyse l’habileté des pays à créer et à maintenir un climat dans lequel les compagnies peuvent se concurrencer.

Les quatre dimensions sont : l’attractivité/l’agressivité ; la proximité/la globalité ; la capacité de prises de risque ; la cohérence sociale.

Le rapport est préparé selon quatre critères subdivisés en 20 facteurs :

La performance économique: l’économie locale, le commerce international, les investissements étrangers, l’emploi, le prix.
L’efficacité gouvernementale: les finances publiques, la politique fiscale, le système institutionnel, la législation des affaires, le système des entreprises.
L’efficacité des affaires : la productivité, le marché du travail, les finances, les pratiques de gestion, les attitudes et les valeurs.
L’infrastructure : l’infrastructure de base, l’infrastructure technologique, l’infrastructure scientifique, la santé et l’environnement, l’éducation.
Il est possible de juger cette étude très professionnelle et sérieuse, réalisée par des experts et des académiciens de grande compétence dans leurs domaines respectifs. Je considère que la Turquie devrait se concentrer très attentivement sur les analyses de ce rapport et en tirer les leçons nécessaires pour le développement durable de son économie et de ses compagnies.

Source :Aujourd'hui la Turquie

LAOTRAVOZ.INFO
Mardi 18 Octobre 2016

Nouveau commentaire :

Présidence | Le Gouvernement | G.E : Economie | G.E : Politique | Les Collabos | G.E : Société | Guinée Equatoriale | CEMAC | Culture | Démentis | G.E : Diplomatie | News Infos Plus | Opinion /Débat/Reflexion | Réalisations | Flash Info | Bon à Savoir | International | Contacts Utiles | Alerte Prévoyance | Diaspora Equato Guinéenne | Archive | G.E : Sport | G.E : Industrie | Santé | Nécrologie | Union Africaine | Eco Internationale | Les Collabos | ONU | CEEAC






Message du président de la République à l'occasion de la Journée de l'indépendance nationale

LAOTRAVOZ.INFO - 13/10/2017 - 0 Commentaire|

Le discours de son excellence Obiang Nguema Mbasogo à la 72ème Assemblée Générale de l'ONU a reçu un écho favorable dans le monde !!

LAOTRAVOZ.INFO - 09/10/2017 - 0 Commentaire|

Guinée Equatoriale : Le barrage de Sendje (200MW) pourrait être livré dans moins de trois ans selon le constructeur Ukrainien

LAOTRAVOZ.INFO - 03/10/2017 - 0 Commentaire|

INTERVIEW du Président de la République de Guinée Equatoriale à East West Communications

LAOTRAVOZ.INFO - 01/10/2017 - 0 Commentaire|

ONU : Allocution de Son Excellence Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, Président de la République de Guinée équatoriale

LAOTRAVOZ.INFO - 26/09/2017 - 0 Commentaire|

Guinée Equatoriale : Fin de la mission du Président de la République, à New York

LAOTRAVOZ.INFO - 25/09/2017 - 0 Commentaire|

Guinée Equatoriale : Le Président Obiang Nguema Mbasogo présent au 72ème Assemblée Générale des Nations Unies

LAOTRAVOZ.INFO - 18/09/2017 - 0 Commentaire|

Guinée Equatoriale : Les élections municipales,sénatoriales et législatives auront lieu le 12 novembre 2017

LAOTRAVOZ.INFO - 17/09/2017 - 0 Commentaire|

FLASH INFOS !!! FAUSSE RUMEUR DU DECES DU PRESIDENT OBIANG NGUEMA MBASOGO

LAOTRAVOZ.INFO - 26/08/2017 - 0 Commentaire|

Le Président Centrafricain a regagné son pays après avoir été reçu par le Président Obiang Nguema Mbasogo dans sa ville natale de MONGOMO

LAOTRAVOZ.INFO - 01/08/2017 - 0 Commentaire|