Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Violences à Djibouti: la communauté internationale reste discrète


Rédigé le Jeudi 24 Décembre 2015 à 07:27 | Lu 21 fois

A Djibouti, alors que les autorités ont fini par reconnaitre que la police a tiré à balles réelles sur les manifestants lundi 21 décembre dans la banlieue de Balbala, la communauté internationale reste étonnamment discrète sur la situation dans ce pays de la Corne de l'Afrique. De son côté, la Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH) a accusé la Garde républicaine.



« Chaque jour Paris et Washington critiquent le Burundi mais dès qu'il s'agit de Djibouti, c'est le silence », a reproché un opposant djiboutien qui vit en exil. Pour lui, la discrétion des grandes puissances tient au fait qu'elles disposent de bases militaires dans ce pays et ne veulent pas froisser son président. Un jugement abrupt que les réactions internationales ne risquent pas de faire évoluer.

En effet, le ministère français des Affaires étrangères s'est contenté d'indiquer qu'il suivait avec « inquiétude » l'évolution des violences qui secouent Djibouti. De son côté, l'Union européenne est encore plus tiède : « Les épisodes de violence constituent un défi pour les autorités djiboutiennes », a indiqué Bruxelles qui souligne qu'il est important que les auteurs de ces violences soient poursuivis. Quant à l'Union africaine, à Washington ou à Pékin, c'est carrément le silence radio.

Réagir en conséquence

Pour Daher Ahmed Farah, le porte-parole de l'USN, la coalition de partis d'opposition, la communauté internationale devrait pourtant prendre la mesure de la situation et réagir en conséquence. Il a affirmé que les grandes puissances « doivent tenir compte des intérêts du peuple djiboutien et pas uniquement de son président ».

Le bilan de ces affrontements est lourd. Djibouti compte ses morts après la répression lundi 21 décembre d'une manifestation de la communauté Yonis Moussa dans le quartier de Balbala en périphérie de Djibouti-ville. Le bilan est incertain : la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) le chiffre à 27 morts contre sept pour les autorités

« L’impunité est chose commune à Djibouti »

D'après la FIDH, les violences commises par l'armée et notamment la Garde républicaine (la garde présidentielle) ont aggravé le bilan. « L’impunité est chose commune à Djibouti puisqu’aucun militaire et policier n’a eu à rendre des comptes des répressions de ces vingt dernières années », a expliqué Florent Geel, responsable Afrique de la FIDH.

Incriminant la Garde républicaine, il a ajouté : « Face à la résistance des fidèles, la police a fait appel en renfort à la garde présidentielle, qui elle est intervenue directement et a tiré dans la foule, tuant au moins 25 ans personnes, et portant le bilan de cette répression à 27 personnes, avec 150 blessés au moins. »

Au pouvoir depuis 1999, le président Ismaël Omar Guelleh devrait se présenter à l’élection présidentielle prévue en avril 2016 pour briguer un quatrième mandat. Amendée en 2010, la Constitution ne limite plus le nombre de mandats présidentiels.

rfi
Rédigé le Jeudi 24 Décembre 2015 à 07:27 | Lu 21 fois

Nouveau commentaire :

Présidence | Le Gouvernement | G.E : Economie | G.E : Politique | Les Collabos | G.E : Société | Guinée Equatoriale | CEMAC | Culture | Démentis | G.E : Diplomatie | News Infos Plus | Opinion /Débat/Reflexion | Réalisations | Flash Info | Bon à Savoir | International | Contacts Utiles | Alerte Prévoyance | Diaspora Equato Guinéenne | Archive | G.E : Sport | G.E : Industrie | Santé | Nécrologie | Union Africaine | Eco Internationale | Les Collabos







Le Président Centrafricain a regagné son pays après avoir été reçu par le Président Obiang Nguema Mbasogo dans sa ville natale de MONGOMO

LAOTRAVOZ.INFO - 01/08/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 441 fois |

Biens mal acquis : Le Président Obiang Nguema Mbasogo portera plainte avec Sassou et Bongo contre l'ONG Transparency

LAOTRAVOZ.INFO - 08/07/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 1338 fois |

Guinée équatoriale : le président reconduit à la tête du parti

LAOTRAVOZ.INFO - 07/07/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 500 fois |

En visite en Ouganda, le Président Obiang Nguema Mbasogo regrette Kadhafi et prône la solidarité africaine

LAOTRAVOZ.INFO - 28/04/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 700 fois |

Le Président Theodoro Obiang Nguema Mbasogo promet son soutien aux institutions de la RDC

LAOTRAVOZ.INFO - 18/04/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 464 fois |

Lutte contre la criminalité en Guinée Equatoriale : Le gouvernement tape du poing sur sur la table et reste indulgent face aux cas de légitime défense !!!

LAOTRAVOZ.INFO - 10/03/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 367 fois |

La tournée de la vérité, de la paix et de la tolérance est belle et bien en marche

LAOTRAVOZ.INFO - 08/03/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 341 fois |

Réponse de LAOTRAVOZ au blog El CONFIDENCIAL suite à une analyse boiteuse des propos dont le Président Obiang Nguema Mbasogo serait l'auteur ...

LAOTRAVOZ.INFO - 07/03/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 356 fois |

Djibloho sur tous les bons coups

LAOTRAVOZ.INFO - 27/02/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 353 fois |

Lutte contre la délinquance en Guinée Équatoriale : Le Président préoccupé reçoit en audience ses plus proches collaborateurs

LAOTRAVOZ.INFO - 13/02/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 347 fois |