Connectez-vous S'inscrire
Laotravoz.info : guinée équatoriale, guinea écuatorial,  actualité en guinée équatoriale, guinée équatoriale malabo, guinée équatoriale bata, nouvelle guinée équatoriale, news guinée équatoriale
Quand l'homme du passif, Severo Moto, ment et insulte le peuple de Guinée Equatoriale ! 23/02/2019 Tchad/France : Les frappes françaises au Tchad sont-elles légales ou pas ? 22/02/2019 La Guinée Équatoriale fait un pas décisif en faveur de l'Initiative pour la transparence dans les industries extractives 22/02/2019 Guinée Equatoriale : S.E.Lazaro Ekua Avomo,un patriote hors pair qui travaille pour les intérêts du pays depuis la Suisse ! 21/02/2019 Le président de la Commission de la CEMAC veut ouvrir un débat « franc, sincère et dépassionné » sur le Franc CFA 20/02/2019 Un coup de gueule retentissant et bien argumenté,du Vice-premier ministre de la Guinée Équatoriale,et déformé par certains médias Français comme à leur habitude. Pathétique ! 20/02/2019  Biens mal acquis : Pendant que la France continue de s'acharner contre la Guinée Équatoriale,la Suisse acquitte le Vice-Président ! 19/02/2019 Mission de l'Onu en Guinée Bissau : Le diplomate Equato-Guinéen Anatolio Ndong Mba,chef de mission du conseil de sécurité de l'Onu dresse un bilan positif 18/02/2019 Guinée Equatoriale :La tournée présidentielle de S.E. Obiang Nguema Mbasogo à l’intérieur du pays ! 18/02/2019 Guinée Equatoriale : S.E Alfonso Nsue Mokuy en Europe, pour combler le déficit d'informations réelles sur la situation des droits de l'homme dans son pays 18/02/2019
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Afrique du sud : Le protectionnisme de Trump s’invite au sommet des BRICS





Les dirigeants des BRICS, les cinq grandes économies émergentes que sont le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine, et l'Afrique du Sud, se retrouvent ce mercredi à Johannesburg pour leur sommet annuel. Et une fois de plus c'est Donald Trump qui impose son ordre du jour.

Difficile en effet pour ces pays, qui à eux cinq pèsent 40 % de la population mondiale et pas loin d'un quart des richesses de la planète, de faire l'impasse sur la guerre commerciale que le locataire de la Maison-Blanche semble bien déterminé à mener aux quatre coins du globe au nom de son Amérique d'abord.
Et si la Chine a cristallisé ces dernières semaines le courroux de Washington, qui menace désormais de taxer l'ensemble de ses exportations vers les États-Unis pour réduire son déficit commercial abyssal, les quatre autres émergents savent qu'ils ne sont pas à l'abri d'éventuelles mesures punitives que Washington pourrait décréter pour défendre ses intérêts.
Dès le mois de juin, ces cinq puissances ont donc dénoncé le protectionnisme des États-Unis qui, selon eux, mine la croissance mondiale. Le sommet de Johannesburg sera pour eux l'occasion de mieux coordonner leur position.

Présenter une alternative aux règles imposées par les occidentaux, c'est un peu la raison d'être des BRICS

Ce forum a en effet été lancé en 2009, soit quelques mois après la chute de la Lehmann Brothers et la débâcle qui a suivi.
Alors que les pays riches s'enfonçaient dans la pire crise de leur histoire, les émergents, moteur de l'économie mondiale, ont choisi de se rapprocher pour défendre leur vision du commerce international, pour défendre leurs intérêts. Une initiative qui fait plus que jamais sens aujourd'hui, à l'heure où la première économie de la planète rejette les règles qu'elle a pourtant pendant des décennies contribué à édifier.
Devenue de facto, chef de file des émergents, la Chine plaide aujourd'hui ouvertement pour un renforcement de la coopération au sein des BRICS.

Comment la Chine et les autres émergents comptent-ils s’y prendre ?

D’abord en multipliant les échanges commerciaux entre ces cinq grandes puissances. L’usine du monde qui a besoin de diversifier ses marchés à l’export n’a d’ailleurs pas attendu les tensions avec Donald Trump pour trouver de nouveaux débouchés en priorité chez ses alliés émergents. La Chine est ainsi devenue le premier partenaire commercial du Brésil. Si avant 2010 ses investissements étaient surtout destinés à assurer son approvisionnement en matières premières agricoles et en énergie, elle s’est depuis tournée vers des secteurs comme les télécommunications, l’automobile ou les services bancaires et financiers. En quinze ans, ce sont plus de 50 milliards qui ont été investis chez son partenaire brésilien.
Autre pays à bénéficier des largesses de la Chine, l’Afrique du Sud. Et pas plus tard qu’hier mardi, à l’occasion de la visite officielle de Xi-Jinping à Pretoria, des investissements portant sur 14 milliards de dollars ont été annoncés.

Mais les BRICS veulent aller encore plus loin en développant notamment le commerce en devises nationales.

Un moyen de s’affranchir du roi dollar et des risques qui pèsent sur les transactions libellées en monnaie américaine. On l’a vu encore récemment dans le dossier iranien puisqu’au nom de l’extraterritorialité du droit américain, les États-Unis peuvent poursuivre une entreprise ou un État qui commercent avec ce pays frappé de sanctions. Il suffit pour cela que le billet vert soit la monnaie d’échange. Un risque qu’un géant comme Total, par exemple, n’a pas voulu prendre. Or aujourd’hui plus de 80 % du commerce mondial se fait en dollar, une suprématie à laquelle les BRICS, au premier rang desquelles la Russie -elle aussi frappée de sanctions-, aimerait bien pouvoir s’attaquer. Une chose est sûre, en lançant sa guerre commerciale au nom de l'Amérique d'abord, Donald Trump a poussé les BRICS mais aussi l'Europe, le Japon et d'autre pays encore à redéfinir leurs priorités, c'est bien la carte du commerce mondiale qui est en train d'être redessinée.

Source : RFI

LAOTRAVOZ.INFO
Jeudi 26 Juillet 2018

Nouveau commentaire :

Présidence | Le Gouvernement | G.E : Economie | G.E : Politique | Les Collabos | G.E : Société | Guinée Equatoriale | CEMAC | Culture | Démentis | G.E : Diplomatie | News Infos Plus | Opinion /Débat/Reflexion | Réalisations | Flash Info | Bon à Savoir | International | Contacts Utiles | Alerte Prévoyance | Tribune Libre | Archive | G.E : Sport | G.E : Industrie | Santé | Nécrologie | Union Africaine | Eco Internationale | Les Collabos | ONU | CEEAC | Analyse | Eco Afrique | Annonces | Environnement | Agriculture | Société Africaine | Bon à savoir plus | Africulture CEMAC | Culture Internationale | Histoire Internationale | Flash Info Inter | Rédaction du site | Mis au Point








Guinée Equatoriale : S.E.Lazaro Ekua Avomo,un patriote hors pair qui travaille pour les intérêts du pays depuis la Suisse !

- 21/02/2019 - 2 Commentaires|

Guinée Equatoriale :La tournée présidentielle de S.E. Obiang Nguema Mbasogo à l’intérieur du pays !

LAOTRAVOZ.INFO - 18/02/2019 - 0 Commentaire|

Guinée équatoriale : le président Obiang Nguema Mbasogo et l’ambassadeur de Russie échangent sur plusieurs sujets importants

LAOTRAVOZ.INFO - 16/02/2019 - 0 Commentaire|

32e sommet de l'UA : Le président Obiang Nguema Mbasogo présent à Addis-Abeba

LAOTRAVOZ.INFO - 09/02/2019 - 0 Commentaire|

LE PDGE en Turquie : Le parti s’ouvre au monde extérieur et renforce son leadership !

LAOTRAVOZ.INFO - 08/02/2019 - 0 Commentaire|

Non, M.Abeso Ndong,le Président Obiang Nguema Mbasogo ne veut pas assister,mais assiste et préside le Conseil de Sécurité de l'Onu !

LAOTRAVOZ.INFO - 05/02/2019 - 0 Commentaire|

En route pour présider le conseil de sécurité de l’ONU : S.E.Obiang Nguema Mbasogo prêt pour de nouveaux défis !

LAOTRAVOZ.INFO - 04/02/2019 - 0 Commentaire|

Quand un Chef d’Etat visionnaire s’intéresse aux experts en salons internationaux,les loups déguisés en opposants aboient !

LAOTRAVOZ.INFO - 03/02/2019 - 0 Commentaire|

Guinée Équatoriale droit de l’homme : L'Union Africaine attribue une note méliorative au Chef de l’Etat !

- 01/02/2019 - 0 Commentaire|

Décryptage de l'interview du Président Obiang Nguema Mbasogo chez nos confrères de l'agence de presse internationale USA TODAY

LAOTRAVOZ.INFO - 29/01/2019 - 0 Commentaire|