Connectez-vous S'inscrire
Laotravoz.info : guinée équatoriale, guinea écuatorial,  actualité en guinée équatoriale, guinée équatoriale malabo, guinée équatoriale bata, nouvelle guinée équatoriale, news guinée équatoriale
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Angola: Isabel dos Santos, la "princesse" peut-elle se muer en "présidente"?





Angola: Isabel dos Santos, la "princesse" peut-elle se muer en "présidente"?
En Angola, on l'appelle "la princesse". Mais Isabel dos Santos est surtout une très puissante femme d'affaires. A 43 ans, elle vient d'être nommée par son père, le président Jose Eduardo dos Santos, à la tête de la compagnie pétrolière nationale. Premier pas possible vers un destin plus politique ?

Jose Eduardo dos Santos, qui dirige son pays d'une main de fer sans interruption depuis 1979, a annoncé en mars son intention de se retirer en 2017, et on lui prête désormais l'intention de promouvoir sa fille à sa place.

A deux mois d'un congrès électif du MPLA, le parti au pouvoir, la nomination vendredi d'Isabel dos Santos à la tête de Sonangol, une entreprise stratégique - l'Angola est le deuxième producteur africain de pétrole -, alimente toutes les spéculations sur les intentions du chef d'Etat de 73 ans.

"Pour la première fois, le président vient de jouer un coup qui dévoile ses plans" en matière de succession, renchérit pour l'AFP Paula Roque, chercheuse à l'Université d'Oxford et spécialiste de l'Angola. "C'est clairement une indication que le président veut mettre en place un plan pour transmettre le pouvoir et le concentrer entre les mains de sa famille."

"Une option serait de faire d'elle une vice-présidente dotée de tous les pouvoirs (...) jusqu'à ce qu'elle le remplace" au sommet de l'Etat, renchérit l'écrivain critique du pouvoir Rafael Marques.

Un des principaux concurrents d'Isabel dos Santos, selon les politologues angolais, ne serait autre que... son frère Jose Filomeno. Nommé il y trois ans à la tête du Fonds souverain angolais, qui gère cinq milliards de dollars, il est aussi présenté comme un potentiel successeur de Jose Eduardo dos Santos.

Samedi, un collectif d'avocats angolais a crié au népotisme, et annoncé son intention de contester en justice la nomination de la fille du président à Sonangol. Mais leur plainte n'a quasiment aucune chance d'aboutir: Isabel dos Santos est déjà à la tête d'un empire financier qui fait d'elle la femme la plus riche d'Afrique, selon le magazine américain Forbes.

- 'Farouchement indépendante' -

Son patrimoine est estimé à 3,3 milliards de dollars, dont une importante partie serait placée au Portugal, l'ancienne puissance coloniale de l'Angola, affirme Forbes.

Née en 1973 à Bakou, en Azerbaïdjan soviétique, où son père faisait des études d'ingénieur, "la princesse" grandit à Londres, où elle étudie l'ingénierie mécanique et électrique au King's College.

Elle ne reviendra en Angola qu'en 1992, lorsque son père signe un accord de paix avec le chef rebelle Jonas Savimbi. Pour se lancer trois ans plus tard dans les affaires en ouvrant un modeste restaurant, le Miami Beach. Elle a alors 24 ans.

En 1999, elle remporte un appel d'offres pour mettre la main sur le premier opérateur de téléphonie mobile de son pays, Unitel.

Aujourd'hui, elle contrôle 19% de la quatrième banque du Portugal, BPI, et détient des actions dans plusieurs sociétés portugaises, dont 10% dans la société de télécom Zon Multimedia. L'an dernier, son rachat de 65% du groupe énergétique portugais Efacec a été contesté par des parlementaires européens, qui ont demandé l'ouverture d'une enquête sur ses sources de financement.

En avril 2016, elle assurait dans une interview au Wall Street Journal: "Je ne suis financée par aucun argent public ou fonds public. Je ne fais pas cela. Je suis farouchement indépendante. J'ai toujours voulu me faire moi-même et ne pas être dans l'ombre de mes parents".

Mère de trois enfants, Isabel est mariée à l'homme d'affaires congolais (RDC) et collectionneur d'art Sindika Dokolo.

AFP
Jeudi 9 Juin 2016

Présidence | Le Gouvernement | G.E : Economie | G.E : Politique | Les Collabos | G.E : Société | Guinée Equatoriale | CEMAC | Culture | Démentis | G.E : Diplomatie | News Infos Plus | Opinion /Débat/Reflexion | Réalisations | Flash Info | Bon à Savoir | International | Contacts Utiles | Alerte Prévoyance | Tribune Libre | Archive | G.E : Sport | G.E : Industrie | Santé | Nécrologie | Union Africaine | Eco Internationale | Les Collabos | ONU | CEEAC | Analyse | Eco Afrique | Annonces | Environnement | Agriculture | Société Africaine | Bon à savoir plus | Africulture CEMAC | Culture Internationale | Histoire Internationale | Flash Info Inter | Rédaction du site | Mis au Point








Paul Biya décore les membres de la mission humanitaire envoyée en Guinée équatoriale

- 22/05/2021 - 0 Commentaire|

Guinée équatoriale: Juanita Eyang Ndong Eyang en route vers les bassins de Tokyo 2020

- 20/05/2021 - 0 Commentaire|

Gabon et Guinée équatoriale tranchent leur différend territorial à La Haye

- 14/04/2021 - 0 Commentaire|

Guinée Equatoriale -covid-19: le Président Obiang Nguema se vaccine grâce “au meilleur ami de l’Afrique”, dit-il.

- 21/02/2021 - 0 Commentaire|

Obiang Nguema Mbasogo : "Alors que nous entrons dans l’année 2021, nous devons laisser derrière nous les vices de la corruption, de la délinquance juvénile et de la criminalité dans notre société"

- 26/01/2021 - 0 Commentaire|

Sommet extraordinaire des chefs d’État de la CEEAC sur la crise politique en Afrique centrale

- 29/12/2020 - 0 Commentaire|

Guinée équatoriale : La ville d'Oyale se dote d'un Centre de gynécologie et de fertilité inauguré par le Président Obiang Nguema Mbasogo !

- 09/12/2020 - 0 Commentaire|

Guinée équatoriale : Première pierre de l’hôpital de Niefang financé par le Gouvernement chinois

- 30/11/2020 - 0 Commentaire|

La Guinée équatoriale et la France cherchent des stratégies pour endiguer les attaques pirates dans le golfe de Guinée

- 28/11/2020 - 0 Commentaire|

L’Union européenne pourrait collaborer avec les pays africains dans la lutte contre la piraterie maritime

- 23/11/2020 - 0 Commentaire|