Connectez-vous S'inscrire
Laotravoz.info : guinée équatoriale, guinea écuatorial,  actualité en guinée équatoriale, guinée équatoriale malabo, guinée équatoriale bata, nouvelle guinée équatoriale, news guinée équatoriale
Guinée équatoriale : Anacleto Olo Mibuy propose à l’Union africaine de créer une industrie pharmaceutique. 18/09/2020 Guinée équatoriale :La production de pétrole brut au mois d’août a été de 3640655 barils 17/09/2020 La Fondation Constacia Mangue Nsue Okomo distribue du matériel de prévention aux établissements d’enseignement de Malabo. 14/09/2020 La télévision publique de Guinée équatoriale TVGE reprend ses émissions par le satellite Astra 4A 12/09/2020 EXCLUSIVITE AFRICA MEDIA : INTERVIEW DE S.E MIGUEL OYONO NDONG MIFUMU AMBASSADEUR DE GUINEE EQUATORIALE EN FRANCE 11/09/2020 L’Université afro-américaine d’Afrique centrale en Guinée équatoriale réduit de 50 % les frais d’inscription à l’Université 11/09/2020 Guinée équatoriale : GEPETROL SERVICES et TOTAL pourraient signer dans les prochains jours un accord de coopération 10/09/2020 Cameroun - Accord de défense et de sécurité Cameroun-Guinée Equatoriale: Les membres du Comité technique identifient les points où seront établis les postes de contrôle mixte 09/09/2020 Guinée équatoriale : Poursuite de la campagne de sensibilisation à la maîtrise du covid-19 conçue par le PNUD et la FCMO 07/09/2020 Les banques de Guinée équatoriale détiennent dans la BEAC un volume de réserves de 74,510 millions de francs 04/09/2020
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Centrafrique: la présidente de retour à Bangui, où la tension baisse





Centrafrique: la présidente de retour à Bangui, où la tension baisse
La présidente de transition de Centrafrique, Catherine Samba Panza, est rentrée mercredi à Bangui, où des barricades érigées depuis ce week-end par des manifestants ont été levées mercredi sur plusieurs axes routiers, signes tangibles d'une décrue des violences et des tensions dans la capitale centrafricaine.

Alors que les violences ont fait au moins 36 morts et près de 30.000 déplacés depuis samedi, après le meurtre d'un conducteur musulman de moto-taxi, la présidente de transition a écourté son séjour à New York pour l'Assemblée générale des Nations unies, a indiqué la présidence, ajoutant qu'elle s'exprimerait prochainement.

Les manifestants exigent notamment sa démission, alors que les élections présidentielle et législatives devant clore la transition, prévues dès octobre, vont devoir être une nouvelle fois reportées.

L'experte indépendante de l'ONU sur la Centrafrique, Marie-Thérèse Keita Bocoum, a indiqué mercredi, devant le Conseil des droits de l'Homme à Genève, craindre une "guerre civile" en Centrafrique, estimant que "le désarmement des groupes armés doit être une priorité absolue".

Aux abords de l'aéroport, les Casques bleus et les soldats français de l'opération Sangaris avaient commencé dès mardi après-midi à dégager les barrages qui bloquaient toute circulation, s'accrochant à plusieurs reprises avec des miliciens anti-balaka, selon des habitants.

Mercredi, les forces internationales patrouillaient dans la ville avec des forces centrafricaines, demandant aux manifestants de dégager eux-mêmes les voies, a constaté un correspondant de l'AFP.

Pendant la nuit, nettement moins de pillages que les jours précédents ont été signalés. Selon une source diplomatique contactée par l'AFP, "les violences sont en décrue" en ville, dans laquelle très peu de taxis, le moyen principal de transport des habitants, osent cependant s'aventurer.

Mercredi matin, quatre stations-service ont rouvert, pour la première fois depuis samedi, et des échoppes de quartier reprenaient progressivement leur activité.

Mais la tension restait toujours aussi forte aux abords du quartier PK-5, le quartier commerçant de la ville qui représente le dernier bastion des musulmans restés dans Bangui, et dans le 8e arrondissement.

Mardi, des habitants avaient signalé l'arrivée dans Bangui de groupes d'anti-balaka venus de provinces, ces miliciens chrétiens et animistes qui, depuis les tueries de masse de 2013/2014, se sont opposés à la rébellion Séléka composée de musulmans, avant de faire la chasse aux musulmans habitant dans la capitale à la chute de la Séléka.

- Impossibles élections avant fin 2015 -

"Ils sont positionnés par groupes, armés de machettes, dans les rues des 8e et 5e arrondissements", non loin du PK-5 avait expliqué à l'AFP un de ces habitants.

C'est le meurtre d'un jeune conducteur musulman de moto-taxi du PK-5 qui a mis le feu aux poudres samedi, suivi de violentes représailles à coup de grenades et de fusils de la part des musulmans contre les chrétiens des quartiers avoisinants.

Le renversement du président Bozizé par la Séléka a plongé l'ex-colonie française, un des pays les plus pauvres au monde, dans sa plus grave crise depuis son indépendance en 1960, déclenchant des tueries de masse entre communautés musulmanes et chrétiennes en 2013 et 2014.

Des élections présidentielle et législatives doivent être organisées avant la fin 2015. Un référendum sur l'adoption d'une nouvelle Constitution - préalable à toute élection - était fixé au 4 octobre. Or les opérations de recensement électoral ne sont toujours pas achevées, alors que le 1er tour de la présidentielle avait été fixé au 18 octobre.

"Nous allons tenir nos engagements pour organiser ces élections dans les meilleures conditions possibles en 2015", a cependant déclaré la présidente dans un entretien avec la radio française RFI.

Nombreux sont ceux qui doutent de la capacité des autorités de transition à tenir un tel engagement.

"Dans la mesure où les forces internationales ne sont pas capables de reprendre le contrôle de la capitale, on imagine difficilement comment on pourrait organiser des élections d'ici la fin 2015", a déclaré à l'AFP l'analyste Thierry Vircoulon du centre de réflexion International Crisis Group (ICG).

AFP
Jeudi 1 Octobre 2015

Présidence | Le Gouvernement | G.E : Economie | G.E : Politique | Les Collabos | G.E : Société | Guinée Equatoriale | CEMAC | Culture | Démentis | G.E : Diplomatie | News Infos Plus | Opinion /Débat/Reflexion | Réalisations | Flash Info | Bon à Savoir | International | Contacts Utiles | Alerte Prévoyance | Tribune Libre | Archive | G.E : Sport | G.E : Industrie | Santé | Nécrologie | Union Africaine | Eco Internationale | Les Collabos | ONU | CEEAC | Analyse | Eco Afrique | Annonces | Environnement | Agriculture | Société Africaine | Bon à savoir plus | Africulture CEMAC | Culture Internationale | Histoire Internationale | Flash Info Inter | Rédaction du site | Mis au Point








La télévision publique de Guinée équatoriale TVGE reprend ses émissions par le satellite Astra 4A

- 12/09/2020 - 0 Commentaire|

Virus: la Guinée équatoriale poursuit son déconfinement

- 07/08/2020 - 0 Commentaire|

Guinée équatoriale : Plus de 200 citoyens vietnamiens rapatriés

- 30/07/2020 - 0 Commentaire|

Guinée - Équatoriale: Les sujets brûlants passés au peigne fin par la FEGUIFOOT

- 27/07/2020 - 0 Commentaire|

La Guinée équatoriale et la Turquie renforcent leurs relations avec l’ouverture de l’ambassade turque à Malabo

- 25/07/2020 - 0 Commentaire|

Réponse à Africa Intelligence suite à sa publication ce jeudi 23 juillet d'un article sur la famille Obiang

- 23/07/2020 - 0 Commentaire|

Réunion du Comité économique et financier national de la Guinée équatoriale avec les autorités du BEAC

- 22/07/2020 - 0 Commentaire|

Guinée équatoriale : Le vice-président annonce l’acquisition de Remdesivir pour les patients atteints de COVID-19

- 12/07/2020 - 0 Commentaire|

Guinée équatoriale / Covid-19 : les autorités annoncent l’assouplissement du confinement

- 14/06/2020 - 0 Commentaire|

Guinée équatoriale : Le FMI en mission de formation sur la dette publique

- 16/05/2020 - 0 Commentaire|