Connectez-vous S'inscrire
Laotravoz.info : guinée équatoriale, guinea écuatorial,  actualité en guinée équatoriale, guinée équatoriale malabo, guinée équatoriale bata, nouvelle guinée équatoriale, news guinée équatoriale
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Comme lors de son fameux discours face à Emmanuel Macron à Accra, Nana Akufo-Addo a fait de nouveau sensation à Dakar





Agence Ecofin) - Comme ce fut le cas lors de son discours mémorable prononcé à l'occasion de la visite officielle du Président français Emmanuel à Accra en décembre 2017, le Président ghanéen Nana Akufo-Addo s'est de nouveau illustré par son franc-parler en passe de devenir légendaire, à la 3ème Conférence de financement du Partenariat mondial pour l'éducation (GPE), tenue le 02 février à Dakar.

Devant un parterre de chefs d'Etats et de participants, le Président ghanéen a, tout d'abord, soutenu que l'éduction constituait l'un des défis majeurs pour l'Afrique, d'autant plus qu'elle possède la population la plus jeune de la planète. D'où la nécessité d'assurer une éducation adéquate à tous les jeunes enfants («filles et garçons») du continent. Ceci, en poursuivant deux principaux objectifs que sont notamment l'accès à l'éducation d'une part, et la qualité de l'éducation afin de leur permettre (aux jeunes) de faire face aux défis du 21ème siècle, d'autre part.

Toutefois, ce sont les propos de Nana Akufo-Addo concernant le financement de l'éducation en Afrique qui auront été accueillis par un tonnerre d'applaudissements (à plusieurs reprises) de l'auditoire.

«J'espère que les contributeurs pour l'éducation en Afrique ne seront pas vexés, mais nous ne pouvons pas dépendre des autres pour financer l'éducation de nos pays» a-t-il déclaré. Ajoutant: «je ne le dis pas pour tourner le dos à ces nombreux bailleurs qui nous soutiennent. Mais si notre politique dépend d'autres bailleurs de fonds, si leur politique est réformée, nous allons souffrir. Toutefois, si nous définissons des politiques qui s'adaptent à nos besoins, ou à notre système, nous serons toujours au contrôle».

Argumentant sur la capacité des pays africains à financer, eux-mêmes, leur système éducatif, Nana Akufo-Addo a pointé du doigt la corruption qui gangrène encore les économies du continent. «Est-ce que les fonds sont disponibles sur notre continent ? Oui. Nous en avons en abondance, si nous éliminons la corruption. Et si nous nous organisons pour avoir des arrangements plus prometteurs et plus attractifs pour exploiter nos ressources», a-t-il martelé.

Un système de corruption qui, souligne-t-il, est la base de la fuite illicite d'importants capitaux hors du continent. «50 milliards$ sont envoyés hors de l'Afrique à des fins illicites. Pouvez-vous imaginer ce que ces fonds auraient pu faire si nous n'avions pas fermé les yeux et n'étions pas restés inactifs devant cette fuite des capitaux?», s'est indigné Nana Akufo-Addo.

Poursuivant, il a rappelé que « cela est notre défi que de nous organiser afin que les nombreuses richesses de ce continent, pour la première fois dans l’histoire moderne, soient utilisées pour servir les populations sur le continent et non ailleurs ».

« Si nous sommes en mesure de combler ce fossé, nous allons revenir ici, à Dakar, pour discuter de l’éducation. Mais nous ne parlerons plus de financement », a insisté le Président ghanéen.

Concluant son propos, Nana Akufo-Addo s’est voulu assez clair afin de lever toute incompréhension à l’endroit des bailleurs de fonds. « Pour que je ne sois pas incompris, je dis aux contributeurs que vous êtes les bienvenus. Mais je pense qu’il est important, pour nous, de changer notre état d’esprit. Nous avons les capacités en nous, pour nous développer et promouvoir l’intérêt de notre continent. Faisons-le ».

A noter, par ailleurs, que cette troisième conférence de financement du Partenariat mondial pour l’éducation (GPE) a permis de recueillir 2,3 milliards $ de promesses de financement, pour un objectif initial de 3,1 milliards $.

Ce niveau d’engagement des pays donateurs est toutefois en augmentation par rapport au montant de 1,3 milliard $ reçus par le Partenariat mondial pour l’éducation au cours des trois dernières années.

LAOTRAVOZ.INFO
Dimanche 11 Février 2018

Présidence | Le Gouvernement | G.E : Economie | G.E : Politique | Les Collabos | G.E : Société | Guinée Equatoriale | CEMAC | Culture | Démentis | G.E : Diplomatie | News Infos Plus | Opinion /Débat/Reflexion | Réalisations | Flash Info | Bon à Savoir | International | Contacts Utiles | Alerte Prévoyance | Tribune Libre | Archive | G.E : Sport | G.E : Industrie | Santé | Nécrologie | Union Africaine | Eco Internationale | Les Collabos | ONU | CEEAC | Analyse | Eco Afrique | Annonces | Environnement | Agriculture | Société Africaine | Bon à savoir plus | Africulture CEMAC | Culture Internationale | Histoire Internationale | Flash Info Inter | Rédaction du site | Mis au Point








Guinée Equatoriale -covid-19: le Président Obiang Nguema se vaccine grâce “au meilleur ami de l’Afrique”, dit-il.

- 21/02/2021 - 0 Commentaire|

Obiang Nguema Mbasogo : "Alors que nous entrons dans l’année 2021, nous devons laisser derrière nous les vices de la corruption, de la délinquance juvénile et de la criminalité dans notre société"

- 26/01/2021 - 0 Commentaire|

Sommet extraordinaire des chefs d’État de la CEEAC sur la crise politique en Afrique centrale

- 29/12/2020 - 0 Commentaire|

Guinée équatoriale : La ville d'Oyale se dote d'un Centre de gynécologie et de fertilité inauguré par le Président Obiang Nguema Mbasogo !

- 09/12/2020 - 0 Commentaire|

Guinée équatoriale : Première pierre de l’hôpital de Niefang financé par le Gouvernement chinois

- 30/11/2020 - 0 Commentaire|

La Guinée équatoriale et la France cherchent des stratégies pour endiguer les attaques pirates dans le golfe de Guinée

- 28/11/2020 - 0 Commentaire|

L’Union européenne pourrait collaborer avec les pays africains dans la lutte contre la piraterie maritime

- 23/11/2020 - 0 Commentaire|

Guinée équatoriale-Burundi : concertation au sommet

- 07/11/2020 - 0 Commentaire|

La Chambre Africaine de l’Énergie déposera une plainte demandant une ordonnance judiciaire pour arrêter la mise en œuvre des règlements de change de la BEAC

- 25/10/2020 - 0 Commentaire|

Le PNUD construira un centre de la jeunesse à Malabo en octobre

- 28/09/2020 - 0 Commentaire|