Connectez-vous S'inscrire
Laotravoz.info : guinée équatoriale, guinea écuatorial,  actualité en guinée équatoriale, guinée équatoriale malabo, guinée équatoriale bata, nouvelle guinée équatoriale, news guinée équatoriale
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

En RDC, l’opposant Etienne Tshisekedi montre ses forces dans les rues de Kinshasa





Pour Etienne Tshisekedi, l’opposant historique rentré en République démocratique du Congo dans la semaine, c’est l’occasion de montrer ses forces. Des dizaines de milliers de ses partisans étaient descendues dans les rues de Kinshasa, dimanche 31 juillet, pour assister à son premier discours.

Etienne Tshisekedi, a évoqué un « préavis » pour le président en place, dont le deuxième et dernier mandat constitutionnel doit prendre fin le 20 décembre 2016. « Le corps électoral doit être convoqué [le 20 décembre] pour l’élection présidentielle, a déclaré le président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), de retour au pays après deux ans d’absence. Au cas contraire, la haute trahison sera attestée dans le chef de M. Kabila qui endosse la responsabilité du malheur des Congolais ».
« Dès cet instant, le décompte de son préavis de trois mois de locataire au palais présidentiel commence », a-t-il ajouté, concluant : le 20 décembre, « la maison doit être libre ». Etienne Tshisekedi s’exprimait devant des dizaines de milliers de personnes venues assister à son premier meeting, alors que le climat politique est tendu dans le pays à mesure qu’approche l’échéance du mandat de M. Kabila.

Bataille sur le calendrier électoral

Pour beaucoup, le retour au pays d’Etienne Tshisekedi, 83 ans, représente la possibilité d’une opposition unie face au président Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001 et à qui la Constitution interdit de briguer un nouveau mandat. Le scrutin est prévu à la fin 2016 mais ses adversaires l’accusent de vouloir s’accrocher au pouvoir.
Ayant échoué à faire modifier la Constitution qui lui interdit de briguer un troisième mandat, Joseph Kabila et son entourage proche s’emploient désormais à faire « glisser », selon l’expression en vigueur en RDC, le calendrier électoral. La Cour constitutionnelle est venue sans surprise appuyer la stratégie du clan présidentiel, considérant dans un arrêt rendu en mai que le Chef de l’état pourra rester en fonction jusqu’à la prestation de serment de son successeur.
Ce dernier a convoqué, fin novembre, un dialogue afin de permettre l’organisation d’« élections apaisées » dans le pays, mais plusieurs forces d’opposition avait d’abord boudé un forum perçu comme un « piège ». Plusieurs d’entre elles ont finalement donné un avis favorable à ces pourparlers, exigeant comme l’a rappelé dimanche le président de l’UDPS « la cessation des procédures arbitraires judiciaires ou autre à l’encontre des leaders de l’opposition comme c’est le cas de Moïse Katumbi et Martin Fayulu ».
Moïse Katumbi, « empêché de rentrer »

Le candidat à l’élection présidentielle de fin 2016 Moïse Katumbi avait promis à ses militants d’être présent au meeting de dimanche, mais a déclaré dans la soirée ne pas avoir été autorisé à rentrer à Kinshasa. « Le régime n’a pas donné à mon avion l’autorisation de survol et d’atterrissage » à Kinshasa, a déclaré Katumbi, à qui le ministre congolais de la Justice avait promis « l’arrestation immédiate dès qu’il rentre en RDC », suite à une condamnation à trois ans de prison dans une affaire de spoliation d’immeuble.

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, Moïse Katumbi s’est félicité de « l’extraordinaire mobilisation » des Congolais présent au meeting qui se tenait devant le stade des Martyrs de Kinshasa. Il a lui aussi conditionné toute participation au « dialogue national » voulu par le président congolais Joseph Kabila par la libération des prisonniers politiques et d’opinion.
Contacté par l’AFP, Lambert Mende, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, a répondu à Moïse Katumbi en déclarant que « le gouvernement ne peut pas refuser à un Congolais le droit de rentrer chez lui ». Il ajoute : « la justice (congolaise) serait heureuse d’interroger M. Katumbi et d’exécuter le jugement qui le condamne à une arrestation immédiate »


LE MONDE AFRIQUE
Mardi 2 Août 2016

Présidence | Le Gouvernement | G.E : Economie | G.E : Politique | Les Collabos | G.E : Société | Guinée Equatoriale | CEMAC | Culture | Démentis | G.E : Diplomatie | News Infos Plus | Opinion /Débat/Reflexion | Réalisations | Flash Info | Bon à Savoir | International | Contacts Utiles | Alerte Prévoyance | Tribune Libre | Archive | G.E : Sport | G.E : Industrie | Santé | Nécrologie | Union Africaine | Eco Internationale | Les Collabos | ONU | CEEAC | Analyse | Eco Afrique | Annonces | Environnement | Agriculture | Société Africaine | Bon à savoir plus | Africulture CEMAC | Culture Internationale | Histoire Internationale | Flash Info Inter | Rédaction du site | Mis au Point








Paul Biya décore les membres de la mission humanitaire envoyée en Guinée équatoriale

- 22/05/2021 - 0 Commentaire|

Guinée équatoriale: Juanita Eyang Ndong Eyang en route vers les bassins de Tokyo 2020

- 20/05/2021 - 0 Commentaire|

Gabon et Guinée équatoriale tranchent leur différend territorial à La Haye

- 14/04/2021 - 0 Commentaire|

Guinée Equatoriale -covid-19: le Président Obiang Nguema se vaccine grâce “au meilleur ami de l’Afrique”, dit-il.

- 21/02/2021 - 0 Commentaire|

Obiang Nguema Mbasogo : "Alors que nous entrons dans l’année 2021, nous devons laisser derrière nous les vices de la corruption, de la délinquance juvénile et de la criminalité dans notre société"

- 26/01/2021 - 0 Commentaire|

Sommet extraordinaire des chefs d’État de la CEEAC sur la crise politique en Afrique centrale

- 29/12/2020 - 0 Commentaire|

Guinée équatoriale : La ville d'Oyale se dote d'un Centre de gynécologie et de fertilité inauguré par le Président Obiang Nguema Mbasogo !

- 09/12/2020 - 0 Commentaire|

Guinée équatoriale : Première pierre de l’hôpital de Niefang financé par le Gouvernement chinois

- 30/11/2020 - 0 Commentaire|

La Guinée équatoriale et la France cherchent des stratégies pour endiguer les attaques pirates dans le golfe de Guinée

- 28/11/2020 - 0 Commentaire|

L’Union européenne pourrait collaborer avec les pays africains dans la lutte contre la piraterie maritime

- 23/11/2020 - 0 Commentaire|