Connectez-vous S'inscrire
Laotravoz.info : guinée équatoriale, guinea écuatorial,  actualité en guinée équatoriale, guinée équatoriale malabo, guinée équatoriale bata, nouvelle guinée équatoriale, news guinée équatoriale
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Guinée Equatoriale : Severo Moto Nsa, de la frustration politique à la négation de soi…



Par Vanessa Ngadi Kwa —06 mai 2019 à 00:00



L’opposant équato-guinéen en exil volontaire en Espagne, Severo Moto Nsa, tristement célèbre pour ses frasques et ses discours haineux à l’endroit du peuple équato-guinéen, vient encore de trouver le moyen de faire parler de lui ; mais comme d’habitude, c’est toujours en mal, puisque rien de raisonnable, ni même de politiquement correct ne sort, jamais, de la bouche de cet opposant politique que plusieurs considèrent, à tort ou à raison, comme un frustré politique.

En effet, dans une tribune récemment publiée sur le bloc de la geconfidencial, Severo Moto affirme pour la énième fois (et cela devient même ridicule), que la Guinée équatoriale est la propriété exclusive du président Obiang Nguema Mbasago et que lui-même en tant que dictateur, dirige son pays d’une main de fer.

Rien de nouveau sous le soleil, en tout cas, venant d’un homme-lige comme Severo Moto, une marionnette de l’occident et une honte pour l’Afrique, du point de vue de certains panafricanistes qui se sont souvent exprimés sur la chaîne de télévision, Afrique Média.

Pour l’immense majorité des analystes, si Severo Moto avait un tant soit peu, un peu de considération, de respect et d’estime pour sa personne et pour le titre d’opposant dont il se réclame, il aurait, non seulement, souvent pris la peine, d’écouter le peuple équato-guinéen, lui-même, ce qu’il pense de son dirigeant, mais aussi les africains et surtout écouter le président Obiang Nguema Mbasogo, lorsqu’il s’exprime ; s’il n’est pas capable de l’écouter lorsqu’il s’adresse à ses concitoyens et compatriotes, peut-être, peut-il souffrir de l’écouter, lorsqu’il s’adresse en mondovision à toutes les nations du monde, et notamment lorsqu’il s’exprime sur un média espagnol, surtout que Severo Moto adore et vénère l’Espagne plus que sa propre personne.

Dans son entretien en effet, le 04 mai dernier, avec le Journal espagnol, La Razon, le président Obiang Nguema Mbasogo a été on ne peut plus clair sur la question de sa succession et sur qui dirigera ou non la Guinée équatoriale après lui. Lorsque le journaliste de la Razon dit au président Obiang qu’en Europe et dans les officines occidentales, plusieurs pensent que c’est un autre Obiang qui va lui succéder, le chef de l’Etat équato-guinéen répond de façon ferme et sans équivoque : « Le nom Obiang ou le terme succession ne figurent nul part dans la Constitution de la Guinée équatoriale, parce que ce n’est pas une monarchie (…) Le changement à la tête du pays émane d’une élection populaire, du choix du peuple».

Et au journaliste de persister et de signer, « mais le peuple peut choisir ou élire un autre Obiang » ; ce à quoi le président équato-guinéen répond aussi, en disant, « oui, mais cela émanera toujours du choix du peuple, de toute une nation ; et ce d’autant plus qu’en Guinée équatoriale, il existe un nombre infini de personnes portant le nom Obiang, par conséquent, on ne peut pas savoir d’avance sur quel Obiang le peuple jettera son dévolu pour le diriger dans les années à venir ».

Plus clair que cela, comme réponse n’existe pas, surtout venant d’un sage, d’un président qui a su hisser son pays au plus haut point. Il est donc évident, qu’un politicien, comme Severo Moto, qui n’en est pas un, en réalité, ne comprenne pas ces fondamentaux du pouvoir, de la politique et de la démocratie qui consistent à servir plutôt qu’à se servir et non à être au service de ses seuls intérêts égoïstes et servir ceux qui depuis la nuit des temps se sont enrichis sur le dos des africains et mettent tout en œuvre pour continuer à s’enrichir, grâce à des personnes justement comme lui, qui n’ont qu’un seul projet politique : se mettre au pouvoir et servir leurs maîtres.

C’est pourquoi, au-delà de la réaction qui mériterait d’être accordée aux âneries de Monsieur Severo Moto lorsqu’il parle de la Guinée équatoriale, de cette nation moderne et prospère, il faut plutôt, en guise de réponse, interroger la crédibilité même de cet homme et de son bon sens, quant à ce qu’il pense ou veut de la Guinée équatoriale et son vrai projet politique pour ce pays, qui tutoie les sommets de la grandeur panafricaine et du développement.

En effet, il y’a exactement un an, début mai 2018, dans un entretien avec la chaîne espagnole, Guadalajara Media, Severo Moto appelait l’Espagne à venir recoloniser la Guinée équatoriale. Dès cet instant, il s’est posé une seule interrogation. Quel crédit et quelle considération peut-on accorder à une personne qui nie sa propre humanité ? Quelle aberration en ce 21ème siècle que d’appeler à un retour de la colonisation espagnole en Guinée équatoriale! Hypocrisie ou naïveté intellectuelle de la part de quelqu’un qui veut nous ramener 60 ans en arrière ?

Le Poète et homme politique antillais Aime Césaire, dans un Discours sur le Colonialisme, parlant de la déshumanisation de l’homme africain par la colonisation disait, « On me parle de progrès, de "réalisations", de maladies guéries, de niveaux de vie élevés au-dessus d'eux-mêmes. Moi, je parle de sociétés vidées d'elles-mêmes, des cultures piétinées, d'institutions minées, de terres confisquées, de religions assassinées, de magnificences artistiques anéanties, d'extraordinaires possibilités supprimées. On me lance à la tête des faits, des statistiques, des kilométrages de routes, de canaux, de chemin de fer. Moi, je parle de milliers d'hommes sacrifiés au Congo-Océan. Je parle de ceux qui, à l'heure où j'écris, sont en train de creuser à la main le port d'Abidjan. Je parle de millions d'hommes arrachés à leurs dieux, à leur terre, à leurs habitudes, à leur vie, à la danse, à la sagesse. Je parle de millions d'hommes à qui on a inculqué savamment la peur, le complexe d'infériorité, le tremblement, l'agenouillement, le désespoir, le larbinisme. On m'en donne plein la vue de tonnage de coton ou de cacao exporté, d'hectares d'oliviers ou de vignes plantés. Moi, je parle d'économies naturelles, d'économies harmonieuses et viables, d'économies à la mesure de l'homme indigène désorganisées, de cultures vivrières détruites, de sous-alimentation installée, de développement agricole orienté selon le seul bénéfice des métropoles, de rafles de produits, de rafles de matières premières » ; et c’est à cette situation de colonisation que veut faire revenir Severo Moto, à la Guinée équatoriale.

Même l’occident que Severo Moto vénère tant, a toujours reconnu que la colonisation est le plus grand mal causé à l’humanité ; seul Severo Moto l'ignore. Mais il peut par exemple poser la question au président français, Emmanuel Macron, qui, en visite en Algérie en février 2017, avait affirmé que la colonisation est un « crime contre l'humanité ».

Vanessa Ngadi Kwa


Lundi 6 Mai 2019

Présidence | Le Gouvernement | G.E : Economie | G.E : Politique | Les Collabos | G.E : Société | Guinée Equatoriale | CEMAC | Culture | Démentis | G.E : Diplomatie | News Infos Plus | Opinion /Débat/Reflexion | Réalisations | Flash Info | Bon à Savoir | International | Contacts Utiles | Alerte Prévoyance | Tribune Libre | Archive | G.E : Sport | G.E : Industrie | Santé | Nécrologie | Union Africaine | Eco Internationale | Les Collabos | ONU | CEEAC | Analyse | Eco Afrique | Annonces | Environnement | Agriculture | Société Africaine | Bon à savoir plus | Africulture CEMAC | Culture Internationale | Histoire Internationale | Flash Info Inter | Rédaction du site | Mis au Point








La Guinée Équatoriale adopte enfin le passeport biométrique Cemac

- 19/09/2019 - 0 Commentaire|

Le Président Obiang Nguema Mbasogo a confirmé sa présence aux obsèques de Mugabe !

- 13/09/2019 - 0 Commentaire|

Quand le Président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo devenait le nouveau Président de l’Union africaine le 30 janvier 2011

- 27/08/2019 - 0 Commentaire|

Teodoro Obiang Nguema Mbasogo : coup de projecteur sur un Chef d'Etat révolutionnaire dans une Afrique qui en manque cruellement.

- 26/08/2019 - 0 Commentaire|

Pendant la présidence du président Obiang,l’Union Africaine crée un « prix Jacques Diouf » de la sécurité alimentaire

- 20/08/2019 - 0 Commentaire|

Guinée Equatoriale : Achèvement du projet d’agrandissement et de modernisation du port de Bata

- 10/08/2019 - 0 Commentaire|

Guinée équatoriale: le gouvernement réplique aux accusations d'Amnesty

- 09/08/2019 - 0 Commentaire|

Guinée Equatoriale : Quand la presse européenne profite de la fête du 40ème anniversaire du coup de la libération pour tirer à boulet rouge sur le chef de l'Etat !

- 05/08/2019 - 0 Commentaire|

Obiang Nguema Mbasogo, le promoteur d'une Afrique instruite.

LAOTRAVOZ.INFO - 24/07/2019 - 0 Commentaire|

Guinée Equatoriale /Gabon : Le Président Obiang Nguema Mbasogo rend visite à son homologue Ali Bongo Ondimba

- 12/07/2019 - 0 Commentaire|