Connectez-vous S'inscrire
Laotravoz.info : guinée équatoriale, guinea écuatorial,  actualité en guinée équatoriale, guinée équatoriale malabo, guinée équatoriale bata, nouvelle guinée équatoriale, news guinée équatoriale
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

L’Espagne bougonneuse





Une question essentielle aujourd’hui est la suivante : pourquoi tous les coups bas que reçoit la guinée-Equatoriale et toutes les campagnes de dénigrement à son encontre partent-elles de l’Espagne ? On ne saurait trouver réponse à cette question qu’en revisitant l’histoire. Car l’attitude de l’Espagne vis à vis de la Guinée-Equatoriale a une explication purement historique.

Les témoins de l’histoire, et les chercheurs sont, certains, ahuris ; d’autres le seront par la suite, quand ils découvrent que durant toute la période de colonisation de ce pays, soit 200 ans, l’Espagne a maintenu la Guinée-Equatoriale dans un ostracisme parfait. Pour ainsi dire, il ne lui permettra aucun lien ni culturel, ni économique avec le monde francophone, tant avec celui dont il était pourtant limitrophe, qu’avec celui du reste de l’Afrique.

On se rendra vite compte que cela n’était pas fortuit. Car en Europe, l’Espagne elle-même est isolée du reste de ce continent sous le règne franquiste. L’on comprend bien alors que le colonisateur espagnol ne pouvait donc pas favoriser une ouverture de ce pays afin de lui construire des bases d’une évolution économique comme cela s’est observé dans nombre de pays africains de l’époque ; on citera pêle-mêle, le Zaïre de Mobutu d’alors, la Côte d’Ivoire, le Maroc, etc.

Par-dessus tout, la Guinée-Equatoriale est ce pays dont la colonisation n’a pas permis l’émergence d’une classe sociale et politique suffisamment préparée. Cela le plombera durablement.

En 1968, ce pays accède à l’Indépendance sans cadres administratifs de haut niveau, sans médecins, sans professeurs de Lycée. La Guinée-Equatoriale ne dispose d’aucune structure académique c’est à dire pas d’université. Au plan des infrastructures, elles sont inexistantes. Un tronçon à peine carrossable permet de joindre les 200 kilomètres de Mongomo à Bata au bout d’un jour et demie, voire plus. Cette situation sera à l’origine de la crise diplomatique qui éclate avec l’Espagne en mars 1969, soit tout juste 5 mois après l’Indépendance.

Cette crise a été appelée la crise des drapeaux. Elle provoquera l’évacuation et le rapatriement par le gouvernement espagnol d’alors, des ressortissants espagnols après un putsch manqué orchestré depuis Madrid. Mais quelle était l’origine de cette crise ?

Les accords signés entre le jeune Etat Equato-Guinéen et l’Espagne le 12 octobre 1968 prévoyaient la présence d’un certain nombre de fonctionnaires espagnols et la garde civile pendant une période nécessaire pour l’organisation du nouvel Etat indépendant.

Contre toute attente, malgré ces accords, il est procédé à une fuite des capitaux sans précédent. Un marasme économique dans lequel le nouvel Etat est plongé s’en suivra. Il se retrouve exsangue, sans la moindre ressource financière pour payer ses fonctionnaires. Les deux banques espagnoles opérant dans l’ancienne colonie, la Banque Extérieure d’Espagne et la Banque du Crédit déclaraient sans coup férir que les caisses étaient vides. Le nouveau gouvernement n’avait pas la possibilité de frapper sa monnaie ayant en vigueur la monnaie espagnole le pesetas. Il lui était donc impossible de recourir à une Banque centrale et faire un appel de devise. Quels étaient les accords en matière budgétaire ?

Madrid s’était arrangé à ce que le budget du nouvel Etat ait son approbation. En somme c’est Madrid qui en fixait les règles. Cela s’appliquait pour ce qu’elle considérait comme ses deux provinces en Afrique, la Guinée-Equatoriale et le Sahara Occidentale.

Mais force a été de constater que malgré cet engagement, l’Espagne ne le respectera pas. Ceci va entraîner des tensions entre le jeune Etat et son ancien colonisateur. Les nouveaux fonctionnaires affectés au ministère des Finances sont forcés à la démission par Madrid. Au passage, ils ont pris le soin de bloquer toutes les transactions financières.

Un autre incident qui exacerbera la situation est lorsque, en Février 1969, le président Macias Nguema Biyogo ordonne à la garde civile de hisser le drapeau national en lieu et place de celui de l’Espagne dans les casernes. Et d’ordonner aussi que toutes les forces de sécurité nationales soient sous son autorité et non pas sous celle de l’Ambassade d’Espagne. Cela est vu comme une offense à Madrid. Et au mois de Mars 1969, une tentative de coup d’Etat contre le nouveau gouvernement est fomentée depuis Madrid. Il tente de mettre au pouvoir leur allié sur place, le Ministre des Affaires étrangères de Macias, Atanasio Ndong Miyone. La tentative échoue. Après cette date les relations entre l’Espagne et la Guinée-Equatoriale se dégradent considérablement et ne se sont plus jamais améliorées.

Que se passe-t-il après le renversement de Macias Nguema le 03 Août 1979 ? Pourquoi l’Espagne a-t-elle conservé la même moiteur avec son successeur ? Comment au vu de cette situation la Guinée-Equatoriale s’est vu contrainte à diversifier ses partenariats ? Réponse à suivre



Samedi 9 Juillet 2016

Nouveau commentaire :

Présidence | Le Gouvernement | G.E : Economie | G.E : Politique | Les Collabos | G.E : Société | Guinée Equatoriale | CEMAC | Culture | Démentis | G.E : Diplomatie | News Infos Plus | Opinion /Débat/Reflexion | Réalisations | Flash Info | Bon à Savoir | International | Contacts Utiles | Alerte Prévoyance | Diaspora Equato Guinéenne | Archive | G.E : Sport | G.E : Industrie | Santé | Nécrologie | Union Africaine | Eco Internationale | Les Collabos | ONU | CEEAC | Analyse | Eco Afrique | Annonces | Environnement | Agriculture | Société Africaine | Bon à savoir plus | Africulture CEMAC | Culture Internationale | Histoire Internationale | Flash Info Inter | Rédaction du site | Mis au Point








Le Président Obiang Nguema Mbasogo présent au XII sommet de la communauté des pays de langue Portugaise

LAOTRAVOZ.INFO - 18/07/2018 - 0 Commentaire|

Le Président Obiang Nguema Mbasogo présent à l'investiture du Président Erdogan

LAOTRAVOZ.INFO - 09/07/2018 - 0 Commentaire|

Obiang Nguema Mbasogo est présent à Nouakchott pour le 31e sommet des chefs d'État

LAOTRAVOZ.INFO - 01/07/2018 - 0 Commentaire|

La convocation du dialogue qui confirme que le Chef de l'Etat est un homme de paix et doté d'une grande sagesse !!!

LAOTRAVOZ.INFO - 13/06/2018 - 0 Commentaire|

Le regard que l'on porte sur son excellence Obiang Nguema Mbasogo à l'échelle nationale et internationale

LAOTRAVOZ.INFO - 08/06/2018 - 0 Commentaire|

OBIANG NGUEMA MBASOGO : Le pharaon bâtisseur de la renaissance africaine Un exemple de « Panafricanisme-Action »

LAOTRAVOZ.INFO - 06/06/2018 - 0 Commentaire|

Joyeux anniversaire Monsieur le Président de la République de Guinée Equatoriale !

- 05/06/2018 - 0 Commentaire|

Le CUEPA à travers son Président félicite le Président Obiang Nguema Mbasogo à l'occasion de son anniversaire

LAOTRAVOZ.INFO - 05/06/2018 - 0 Commentaire|

Obiang Nguema Mbasogo ouvre spontanément les portes des principales prisons aux ONG des droits de l'homme

LAOTRAVOZ.INFO - 25/04/2018 - 0 Commentaire|

Djibouti-Guinée Equatoriale : Tapis rouge pour le Président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo à Djibouti

LAOTRAVOZ.INFO - 22/04/2018 - 0 Commentaire|