Connectez-vous S'inscrire
Laotravoz.info : guinée équatoriale, guinea écuatorial,  actualité en guinée équatoriale, guinée équatoriale malabo, guinée équatoriale bata, nouvelle guinée équatoriale, news guinée équatoriale
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

LA DECLARATION RECENTE DU PRESIDENT EMMANUEL MACRON AU SUJET DE LA SITUATION DU FRANC CFA DANS LES PAYS AFRICAINS DE LA ZONE FRANC



LA DECLARATION RECENTE (1) DU PRESIDENT EMMANUEL MACRON AU SUJET DE LA SITUATION DU FRANC CFA DANS LES PAYS AFRICAINS DE LA ZONE FRANC (PAZF) AU DERNIER G5 ME...RITE UNE REPONSE CHEZ TOUS LES INTELLECTUELS AFRICAINS - "A MINIMA", CEUX RATTACHES A CETTE ZONE... - ET CHEZ LES AMIS DE L'AFRIQUE ET DU MONDE LIBRE.



1-«Si on (ne) se sent pas heureux dans la zone franc, on la quitte et on crée sa propre monnaie comme l’ont fait la Mauritanie et Madagascar".

2-"Si on y reste (dans la zone franc), il faut arrêter les déclarations démagogiques, faisant du franc CFA le bouc émissaire de vos échecs politiques et économiques, et de la France la source de vos problèmes".
3-"C’est un choix qui appartient d’abord aux Africains eux-mêmes".

4-"Je note avec raison que les gouvernements africains restent, avec raison attachés aux deux espaces monétaires (Afrique de l’Ouest et Afrique Centrale ) qui constituent la zone Franc CFA"
5- "et qui contribuent à la stabilité économique et à l’intégration régionale.»

Emmanuel MACRON, devant les Chefs d’Etats africains du G5.

II-AU PRIME ABORD, LE PROPOS NE MANQUERAIT NI DE CLARTE NI DE BON SENS. MAIS A BIEN Y REGARDER, IL PASSE SOUS SILENCE LES CONTRAINTES ECRASANTES INHERENTES AU CHOIX DE DEMEURER DANS LES PAZF.

1-"Ou on y reste ou on la quitte" cette zone Franc... LOGIQUE...

2-Mais ainsi formulé, le propos passe largement sous silence les clauses sévères, inégales et écrasantes qui articulent les Accords économiques et monétaires franco-africains, lesquels demandent au demeurant que toutes les parties signataires consentent à leur abrogation, pour que celle-ci soit rendue possible...

3-Or, ce n'est pas faute d'avoir demandé cela que cette abrogation ne s'est pas faite... La vérité est que la partie française a toujours usé d'atermoiement sur la question, sans jamais s'y résoudre, tant elle en tire d'innombrables avantages dans une perspective holistique et systémique.

4-Il y a eu un marché de dupe en 1960, tandis que les pays africains de cette zone ont accédé à l'indépendance politique, au lieu de les aligner simplement au Franc Français, puisqu'ils avaient cessé d'être des colonies françaises, et qu rien ne justifiait dès lors l'usage par eux du "Franc des colonies", puisqu'ils étaient devenus souverains, la traduction monétaire de cette souveraineté a été un marché de dupe, obvié. Car on le sait, c'est très exactement en 1960 que le Général De Gaulle - non sans son homme d'Ombre Foccart - décide de signer des Accords de coopération économiques et monétaires franco-africains dont la forme et le contenu étaient et demeurent pour le moins contraignants, voire asservissants, répressifs, c'est le mouton noir de cette coopération historique... Ces Accords étaient de bonne heure incompatibles avec l'idée d'un éventuel développement et d'une probable indépendance économique, industrielle, militaire et politique. L'indépendance a été tronquée, parce que proclamée à titre déclaratif mais reprise et annulée dans le fond, à travers ces Accords de coopération qui dénie à l'Afrique la propriété de ses richesses en matières premières et naturelles, quant aux Etats, l'on doit dire que la Décision est demeurée sous tutelle...

5-Voici les deux attitudes qu'il convient d'adopter aujourd"hui, dans cette affaire, en vue d'une solution urgente, au-delà de tout débat qui diluerait ou qui différerait la radicalité de l'alternative :

A-La semi-Bataille, si bataille il y a, pour les Chefs d'Etat africains, et que l'on ne peut en l'état envisager qu'il soit examiné par l'UA, en termes de coopération économique et monétaire, c'est simplement d'arrimer le Franc CFA à l'Euro.
B-Mais l'autre Bataille, la Grande, la véritable, celle des pères fondateurs du projet de l'Unité africaine et de l'édification d'un Etat fédéral Continental, celle des progressistes, c'est sa souveraineté à tous les niveaux possibles. Car on ne peut entreprendre de construire une Union politique sans garantir son Union monétaire, industrielle, militaire et culturelle...

C- La véritable clarté, et le bon sens consistent à comprendre que, si la solution A - qui au demeurant n'a jamais été encore formulée ni débattue de manière nette et franche comme je le fais ici - est déjà refusée par la partie française, c'est que la solution B le sera nécessairement. Et que par conséquent, une véritable coopération avec le principe des échanges à intérêts convergents et équitables, en vue du co-développement de toutes les parties, est à jamais dévoyée, phagocytéé, hypothéquée...

D-De la sorte, la "Bulle africaine", représente pour la République, un repli stratégique, une Doublure, un point d'appui militaire et géostratégique, monétaire et industriel, un poumon économique de sauvetage, et jamais encore un ensemble de pays partenaires avec lesquels il serait question de mettre en place des échanges horizontaux, des programmes de développements ouverts véritable émancipation économique et à sa souveraineté politique...

E-Ainsi donc, aucun Chef d'Etat de la Cinquième République n'a dérogé un tant soit peu cette doctrine invariablement verticale au sujet de la coopération franco-africaine. Disons donc ici que la véritable coopération se moque de la coopération dévoyée, avec sa philosophie politique, économique, militaire et monétaire des échanges surannée, dans un contexte international pourtant ponctué par la convergence des intérêts et par la normativité des facteurs et des juridictions liée à la mondialisation des échanges économiques, commerciaux et monétaires. Retournons donc la question à Macron dont nous saluons par ailleurs le Rêve de la redynamisation de la place de la France dans le monde - mais refusons que celui-ci s'accomplisse à l'autel de l'avenir des PAZF. Cette Afrique francophone qui a toujours eu en partage avec la France la langue, les institutions, les échanges, l'Histoire, les deux Guerres, et les ressources économiques, étonnamment ne les aurait pas au sujet de la monnaie, des clauses, de l'avenir commun, du fait de son irréformable politique de coopération...

POUR NE PAS CONCLURE

1-La véritable épreuve du macronisme, ce ne sera pas seulement de dépoussiérer les Accords de coopération franco-français, mais encore de repenser de fond en comble, mais de manière radicale et systématique la vieille et invariable politique africaine de la France selon cette vision moderne et écolo-politique d'un avenir commun, d'un destin économique, militaire et politique partagé,

2-Ou alors, sous ses yeux, il perdra définitivement, mais inéluctablement, la Bataille géostratégique et économique de cette Afrique si convoitée aujourd'hui par les grandes puissances et les Puissances intermédiaires, avec ses deux poumons mondiaux de la La Région des Grands Lacs et du Golfe de Guinée, données pour être les plus riches du monde, et pour alimenter le monde pour au moins les 50 prochaines années.

3-Ainsi donc, le macronisme se sera-t-il lui-même réformé de part en part en République, de l'intérieur et se l'interdirait au sujet de ses héritages franco-africains et françafricains ? Comment entendre qu'il veuille tout réformer du monde ancien et vieillissant sur ses terres, sans rien toucher au plus inique de ses legs historiques post-coloniaux tout en annonçant un monde partagé avec l'Afrique ?

4-Qu'il s'y résolve ou pas, l'avenir de Kama appartient aux réformateurs acquis à la vision inkrumahiste et diopienne d'une Afrique libre, souveraine, développée, puissante, acquise à son autodétermination, vision que portent toujours vivante, les héritiers et les continuateurs du Rêve de l'Etat fédéral Africains,

5-à la vérité, e seul qui vaille et qui soit capable de libérer le Continent africain du joug séculier et des leurres prononcés par les théoriciens de l'Economie-monde sur le partage des richesses.

Par : Le Shemsu Maât Grégoire Biyogo. Fondateur et Directeur de l'Institut Cheikh Anta Diop, Président de la Société Savante Internationale Imhotep. Philosophe, politologue, égyptologue.

LAOTRAVOZ.INFO
Vendredi 7 Juillet 2017

Nouveau commentaire :

Présidence | Le Gouvernement | G.E : Economie | G.E : Politique | Les Collabos | G.E : Société | Guinée Equatoriale | CEMAC | Culture | Démentis | G.E : Diplomatie | News Infos Plus | Opinion /Débat/Reflexion | Réalisations | Flash Info | Bon à Savoir | International | Contacts Utiles | Alerte Prévoyance | Diaspora Equato Guinéenne | Archive | G.E : Sport | G.E : Industrie | Santé | Nécrologie | Union Africaine | Eco Internationale | Les Collabos | ONU | CEEAC | Analyse | Eco Afrique | Annonces | Environnement | Agriculture | Société Africaine | Bon à savoir plus | Africulture CEMAC | Culture Internationale | Histoire Internationale | Flash Info Inter | Rédaction du site | Mis au Point








Le Président Obiang Nguema Mbasogo présent au sixième Congrès du Parti du Président Recep Tayyip Erdogan

LAOTRAVOZ.INFO - 18/08/2018 - 0 Commentaire|

Les moments forts du forum du mouvement des Amis d'Obiang (MAO) à Djibloho

LAOTRAVOZ.INFO - 04/08/2018 - 0 Commentaire|

Message de félicitations des Universitaires et Experts Panafricains au Président OBIANG à l'occasion de la fête de libération nationale

LAOTRAVOZ.INFO - 03/08/2018 - 0 Commentaire|

Le Président Obiang Nguema Mbasogo présent au XII sommet de la communauté des pays de langue Portugaise

LAOTRAVOZ.INFO - 18/07/2018 - 0 Commentaire|

Le Président Obiang Nguema Mbasogo présent à l'investiture du Président Erdogan

LAOTRAVOZ.INFO - 09/07/2018 - 0 Commentaire|

Obiang Nguema Mbasogo est présent à Nouakchott pour le 31e sommet des chefs d'État

LAOTRAVOZ.INFO - 01/07/2018 - 0 Commentaire|

La convocation du dialogue qui confirme que le Chef de l'Etat est un homme de paix et doté d'une grande sagesse !!!

LAOTRAVOZ.INFO - 13/06/2018 - 0 Commentaire|

Le regard que l'on porte sur son excellence Obiang Nguema Mbasogo à l'échelle nationale et internationale

LAOTRAVOZ.INFO - 08/06/2018 - 0 Commentaire|

OBIANG NGUEMA MBASOGO : Le pharaon bâtisseur de la renaissance africaine Un exemple de « Panafricanisme-Action »

LAOTRAVOZ.INFO - 06/06/2018 - 0 Commentaire|

Joyeux anniversaire Monsieur le Président de la République de Guinée Equatoriale !

- 05/06/2018 - 0 Commentaire|