Connectez-vous S'inscrire
Laotravoz.info : guinée équatoriale, guinea écuatorial,  actualité en guinée équatoriale, guinée équatoriale malabo, guinée équatoriale bata, nouvelle guinée équatoriale, news guinée équatoriale
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Prix du Mérite Panafricain des Premières Dames 2018 à Malabo : Discours du Docteur Morissanda Kouyaté



Le Docteur Morissanda Kouyaté est l'un des rares Guinéens à faire l'unanimité auprès de la plupart des Chefs d'Etat, dans la sous-région et dans de nombreux pays à travers le monde. Récemment, il était invité spécialement par le couple Présidentiel Equato-Guinéen pour la remise du «Prix du mérite Panafricain des Premières Dames 2018 » à Madame

Constancia Mangue de Obiang, Première Dame de la République de Guinée Equatoriale. A cette occasion, le Directeur exécutif du Comité Inter-Africain sur les pratiques affectant la santé des Femmes et des Enfants (CI-AF), a fait un discours qui a tenu en haleine des milliers d’Equato-Guinéens venus soutenir leur Première Dame. Nous publions ci-dessous le texte intégral de ce discours du Docteur Morissanda Kouyaté.



Discours.

Malabo, le 20 Août 2018


Excellence et très cher frère Président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, Président de la République de Guinée Équatoriale, Président Fondateur du Parti Démocratique de Guinée Équatoriale ;

Excellence Monsieur le Vice-Président ;

Excellence Monsieur le Premier Ministre ;

Excellence Monsieur le Président de l’Assemblée nationale ;

Excellence Madame la Présidente du Sénat ;

Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement ;

Madame la Première Dame de la République ;

Mesdames et Messieurs les Membres du Corps Diplomatique ;

Honorables et distingués invités panafricanistes venus d’Afrique et d’ailleurs ;

Cher Manu Dibango, porte-flambeau de la culture africaine ;

Mesdames et Messieurs ;

Monsieur le Président, Madame la Première Dame, Peuple de Guinée Équatoriale, Merci !

Merci de m’avoir invité encore sur le sol panafricain de Guinée Équatoriale ;

La seule chose qui m’a gêné, c’est la lettre d’invitation.

Je n’en avais pas besoin pour venir ici, car la Guinée Équatoriale est ma deuxième patrie ; c’est seulement chez moi en Guinée Conakry et ici en de Guinée Équatoriale que je respire l’air de la liberté, l’air de la dignité et l’air de la responsabilité africaine.

A la faculté de médecine de l’Université de Conakry, j’ai dormi avec Dr Mathias N’Dongo, nous avons partagé la même classe, pendant notre formation peut-être qu’il est dans la salle ; donc je ne viens pas ici comme invité spécial, je viens chez moi.

Mesdames et Messieurs,

Je ne vous apprends absolument rien quand je vous dis que des grands médias non africains ont leurs propres images pathétiques de l’Afrique : des enfants mal habillés aux ventres ballonnés ; des fermiers et éleveurs semi-habillés côtoyant des lions, des hyènes et des éléphants ; des routes défoncées ; des guerres fratricides, des familles entières, baluchons sur la tête fuyant des zones de conflits créés par des mains magiques en quête de pillage ; des milliers de jeunes échouant dans les eaux de la méditerranée ; des conflits pré, per et post-électoraux arbitrés et manipulés de l’extérieur de l’Afrique ;

Même quand un scientifique africain fait une découverte, des médias occidentaux ne le présentent pas dans son laboratoire ; ils l’interviewent sous un manguier, un cocotier en tout cas une partie de la brousse pour bien spécifier en filigrane que sa découverte scientifique est une exception qui ne lui donne pas droit à la communauté scientifique mondiale.

C’est cette fausse image de notre continent que, Afrique Media et son fondateur Justin Tagouh ont renversé en montrant simplement la vérité sur l’Afrique. Nous ne demandons rien d’autre que vérité sur l’Afrique, la vraie Afrique, celle de l’amour et de la fraternité ; l’Afrique des défis et des acquis humains et historiques, l’Afrique libérée de l’esclavage, du colonialisme et surtout l’Afrique luttant pour briser les chaînes du néocolonialisme déguisé en partenaire technique et financier qui paye mille dollars comme ticket d’entrée pour se donner le droit de piller le sol, le sous-sol, les mers et les océans de l’Afrique.

Mesdames et Messieurs,

Ce que je vais vous dire aujourd’hui, sur la Guinée Équatoriale et son Président notre frèrele panafricaniste Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, vous le savez peut-être ; mais ce que vous ne savez pas, c’est qu’il est interdit de dire cela. Mais moi je vais le dire.

La seule image internationale que l’on a fabriquée pour la coller à la Guinée Équatoriale c’est ce que nous voyons et entendons tous les matins sur les ondes des radios et sur les télévisions afro-pessimistes : procès, appel, procès appel, procès appel. C’est tout.

Savez-vous ce qu’il est interdit d’être dit ?

Il est interdit de dire que la Guinée Équatoriale a été colonisée de 1499 à 1968 ; 499 ans ; 5 siècles.

Il est interdit de dire que la Guinée Équatoriale est le seul pays en Afrique, le seul, à renverser en pratique, le fameux paradigme, ridicule et offensant pour nous, les africains ; paradigme qui veuille que le pétrole soit une source de bonheur en Arabie saoudite, source de bonheur au Koweït, source de bonheur aux États-Unis, en Russie, au Qatar, en Iran, oui que partout dans le monde le pétrole soit une source de bonheur mais qu’en Afrique le même pétrole soit une source de conflit et de malheur.

Le Président Obiang Nguema dit Non ! il dit :<< le pétrole et le gaz sont aussi source de bonheur en Afrique. Je vais le prouver et le démontrer.>>

Savez-vous que dans certains pays africains, les populations ne découvrent que leur pays est producteur de pétrole qu’à la télévision ou sur les ondes des radios ? Le villageois, dans certains pays africains, c’est à la télévision et à la radio qu’il apprend que son pays est producteur de pétrole.

Dès que le pétrole a été découvert, certains chefs d’états ont fait des discours grandiloquents en vantant le mérite de l’agriculture et en demandant aux populations d’oublier le pétrole puisqu’il est maléfique, diabolique et conflictuel. Suivez mon regard.

On dit aux populations : << On a trouvé le pétrole mais pardon allez en brousse pour labourer pour éviter la guerre et les conflits, le pétrole est dangereux et conflictuel.>>

Le Président Obiang dit non. Il dit : <<le pétrole peut, à la fois, développer les infrastructures et booster par conséquent l’agriculture ;l’un n’exclut pas l’autre.>>

Quand je vois des cérémonies de signature de protocoles d’accords entre des pays producteurs de pétrole non africains et des pays africains producteurs de pétrole pour que les premiers assistent financièrement et économiquement les seconds, je suis atterré et révolté comme tout africain jaloux de la dignité de notre continent.

N’oublions jamais, le temps où notre frère le Président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo arrivait aux responsabilités ; parce qu’il y a deux sortes de dirigeants : ceux qui sont aux responsabilités et ceux qui sont au pouvoir ; les deux sont totalement différents.

Lorsque le Président Obiang NGuemaarrivait aux responsabilités, La Guinée Équatoriale était un pays insignifiant, en faillite, un pays instable, endetté, illettré sans services de bases, sans infrastructures, sansélectricité, un pays qui courait derrière de gentils bailleurs de fonds pour quémander l’aide publique au développement ;

Il est interdit de dire cela ; moi je le dis partout ;

De pays minuscule, instable et très pauvre, la Guinée Équatoriale a pris un envol spectaculaire et s’est posée dans la cour des grands du développement économique et social.

Regardez le pays, ce magnifique palais dans lequel nous sommes,sortez de ce palais et regardez des hôpitaux, des écoles, des universités, sur toute l’étendue du territoire ; des larges rues modernespropres et éclairées ;d’innombrables logements sociaux ;un service de télécommunication performant, des buildings flambant neuf, un taux de croissance à deux chiffres, des banques et des hôtels qui sortent de terre etc.

Surtout, des populations souriantes et heureuses de vivre dans leur propre pays ; et pas seulement dans la capitale Malabo, mais partout dans le pays notamment Bata, Ebebeyin, Aconibe, Anisoc, Luba, Mongomo, Nsok, Nkimi, Corisco, Baney, Bicurba, Nsang, Niefang, Rebola, tout le pays est prospère.

Il est interdit de dire cela ; moi je le dis partout.

Lorsque je parcours votre beau pays, c’est ce que j’ai fait encore depuis mon arrivée, je me pose la question que tout le monde se pose : Est-ce que la Guinée Équatoriale est bien en Afrique ? Je suis très bien placé pour le dire puisque je sillonne l’Afrique et le monde. Eh bien nous sommes en Afrique.

Monsieur le Président, développer votre pays avec les ressources que Dieu lui a données, c’est cela qui indispose les néocolonialistes. Il se disent : <<Mais qui a autorisé Obiang Nguema à faire ça en Afrique ? C’est interdit.>>

Oui, parce que pour construire un hôpital en Afrique, il faut aller dire : Madame Banque mondiale, Monsieur Fonds monétaire international, s’il vous plaît, donnez-moi la permission de construire un hôpital dans mon pays avec mon argent.

Oui, il est interdit aux africains de développer leurs pays avec leurs propres ressources.

Moi je réponds que c’est Dieu et le peuple de Guinée Équatoriale qui lui ont donné la force et la capacité de développer son pays.

Quand Dieu et le peuple autorisent, Monsieur le Président vous n’avez besoin d’aucune autre autorisation.

Dans l’avion qui m’a emmené d’Addis Abéba à Malabo, j’ai échangé avec un homme d’affaires français ; et parlant du Président Obiang NGuema, il lance gentiment :<< Ce président ne parle pas beaucoup ; il ne communique pas.>>

Je l’ai regardé, j’ai souri et je lui ai dit : le Président Obiang Nguema ne parle pas, parce qu’il travaille. Il est occupé. On ne peut pas travailler et se mettre à parler.

Je vous ai dit tout à l’heure que les colons ont fait 499 ans, 5 siècles en Guinée Équatoriale ; ce sont ces 499 ans de domination coloniale qui doivent renforcer notre foi en Dieu. Pour ceux qui méditent, la dimension spirituelle de l’échec du colonialisme se trouve là.

Mes chères sœurs, mes chers frères, le premier puits de pétrole a été foré Le 27 août 1859, par l’Américain Edwin Drake à Titusville en Pennsylvanie.

De 1859 à 1968, date de l’indépendance de la Guinée Équatoriale, soit 109 ans, les colonialistes n’ont pas découvert le pétrole de la Guinée Équatoriale. Même le premier régime ne l’a pas vu. Savez-vous pourquoi ? Parce que Dieu leur a caché votre pétrole.

S’ils l’avaient vu, vous auriez mis plus de temps à vous libérer ou vous seriez en train de vous entre-tuer.

Mes chères soeurs, mes chers frères Equato-Guinéens,leseul tort de votre Président c’est d’avoir développé votre pays, un pays africain qui s’est émancipé ; et ce qui a aggravéson cas, c’est qu’il est aussi un panafricaniste pragmatique. Oui Panafricaniste pragmatique.

Parce que là aussi il y en a deux catégories distinctes : les panafricanistes des conférences politiques stériles et des tribunes de rêves utopiques d’une part ; et les panafricanistes pragmatiques d’autre part.

Les pères du panafricanisme en Afrique : Hailé Selassié, KwamehN’Krumah, Nasser, Julius Nyéréré, Sékou Touré, je salue sa fille ici dans la salle, Aboubacar TaféwaBaléwa, Modibo Keita, Senghor, HouphouetBoigny, Patrice Emery Lumumba, je salue son fils dans la salle, et bien d’autres, ont posé la première pierre du panafricanisme et élaboré sa théorie, qui se résume en ceci :

Si l’Afrique s’unit, elle deviendra une force politique, économique et sécuritaire invincible.

Monsieur le Président, cher frère Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, vous êtes le digne héritier de ces figureshistoriques et vous ajoutez à la dimension union de l’Afrique, la gestion responsable des ressources naturelles au bénéfice de leurs vrais propriétaires, les peuples.

Mes chères soeurs, mes chers frèresEquato-Guinéens, sur l’île de Bioko, àBata il est peut-être difficile de voir ce que votre pays, votre président et votre première Dame font pour l’Afrique ; permettez-moi de vous donner des preuves du panafricanisme pragmatique de votre Président :

Votre pays a abrité deux fois le sommet des chefs d’état de l’Union Africaine et vous êtes le seul pays en Afrique, je dis bien le seul pays à avoir construit une ville de l’Union Africaine avec 55 villas ultramodernes pouvant accueillir les 55 chefs d’état et leurs suites ; elles sont là ; les journalistes peuvent aller vérifier ;

Pourquoi devrions-nous oublier que la Guinée Équatoriale et son Président ont sauvé l’Afrique de la honte quand il fut question d’aller organiser la Coupe d’Afrique des Nations de football dans un pays non africain, le Qatar. La coupe se serait appelée Coupe d’Afrique des nations Qatar. Ce que vous avez dit doit être enseigné dans les écoles lors des cours sur le panafricanisme. Vous avez dit : <<Si un autre pays non africain organise cette coupe, il ne faudra plus l’appeler coupe d’Afrique. >>

Vous avez fait en trois mois, ce que les autres pays font en cinq ans pour préparer cette coupe.

Ça c’est du panafricanisme pragmatique ;

Pourquoi devrions-nous oublier que vous avez fait supporter par votre pays l’organisation de la conférence des donateurs pour combattre l’épidémie à virus Ébola qui s’était abattue sur la Guinée mon pays, le Libéria et la Sierra Leone. Vous avez mobilisé les autres donateurs en contribuant le premier à hauteur de plusieurs millions de dollars américains.

A l’ouverture de cette conférence vous avez dit, je vous cite : <<Tant qu’il y aura un africain malade, toute l’Afrique doit se sentir malade.>>

Ça, c’est du panafricanisme pragmatique ;

Il est interdit de dire cela, mais moi je le dis partout.

Monsieur le Président, mon cher frère Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, Peuple de Guinée Équatoriale, c’est parce que vous montrez au reste de l’Afrique la voie de la dignité, du développement inclusif et de l’africanité responsable que les néocolonialistes vous combattent.

La preuve a été faite en janvier dernier lorsque des mercenaires ont été envoyés pour fomenter un coup d’état et déstabiliser votre pays. J’ai pris ma plume et je vous ai adressé une lettre pour vous exprimer le soutien total du Comité Inter-Africain.

Cela m’a fait rire ; que des aventuriers, des coupeurs de route tentent de tuer un militaire de carrière diplômé de la prestigieuse Académie générale militaire de Saragosse en Espagne.

J’ai pris ma plume et je vous ai écrit et j’ai dit : Monsieur le Président, n’ayez pas peur ; l’Afrique vous soutient, Dieu vous soutient.

Malgré tout le sabotage, tous les complots, toutes les offenses faites à votre pays, le 4 juin 2018, le Président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo déclarait : « J’accorde l’amnistie totale à tous les citoyens condamnés par les tribunaux (…) pour des délits politiques dans l’exercice de leur activité, purgeant ou non leur peine », et il précise que l’amnistie concerne également toute personne « privée de liberté ou empêchée d’exercer son droit politique dans le pays ».

Vous avez transformé positivement votre pays et vous dites à ceux qui vous empêchaient de faire ce noble travail de venir profiter librement de la nouvelle Guinée Équatoriale parce que même s’ils s’opposent à vous, vous les considérez comme des guinéens égaux en droit et en devoir.

Quand certains rentreront, ils vont se frotter 100 fois les yeux pour se rassurer qu’ils sont, bel et bien en Guinée Équatoriale.

Mesdames et Messieurs,

Pendant que certaines Premières Dames font leurs courses sur les Champs Élysées, à Manhattan, à Westminster et à Dubaï ; c’est que l’on retrouve plusieurs premières dames ; vous, Mme Constancia Mangue De Obiang, vous portez votre tenue traditionnelle de travail et vous descendez dans les quartiers de Bata, de Malabo, dans les villages reculés sur les îles de Bioko et d’Annobon pour aller embrasser les pauvres et faire la chasse à la pauvreté. Vous êtes une chasseresse à la pauvreté.

Qui dit que derrière un grand homme il y a une grande femme. Non, ceci est un faux axiome ; il faut dire qu’à côté de chaque grand homme il y a une grande dame.

Aux millions de téléspectateurs d’Afrique Média qui vous ont attribué le Prix du Mérite Panafricain des Premières Dames 2017, MERCI.

A Justin Tagouh, Merci, fondateur d’Afrique Media, Merci.

Au Président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, Merci.

Au peuple de Guinée Équatoriale, Merci.

A l’Afrique et ses vrais et dignes fils, Merci.

Je vous remercie.

Source : mosaiqueguinée.com


LAOTRAVOZ.INFO
Lundi 27 Août 2018

Nouveau commentaire :

Présidence | Le Gouvernement | G.E : Economie | G.E : Politique | Les Collabos | G.E : Société | Guinée Equatoriale | CEMAC | Culture | Démentis | G.E : Diplomatie | News Infos Plus | Opinion /Débat/Reflexion | Réalisations | Flash Info | Bon à Savoir | International | Contacts Utiles | Alerte Prévoyance | Diaspora Equato Guinéenne | Archive | G.E : Sport | G.E : Industrie | Santé | Nécrologie | Union Africaine | Eco Internationale | Les Collabos | ONU | CEEAC | Analyse | Eco Afrique | Annonces | Environnement | Agriculture | Société Africaine | Bon à savoir plus | Africulture CEMAC | Culture Internationale | Histoire Internationale | Flash Info Inter | Rédaction du site | Mis au Point








PDGE : Préparatifs de la commémoration du cinquantenaire de la Guinée Équatoriale à la souveraineté internationale !

LAOTRAVOZ.INFO - 10/09/2018 - 0 Commentaire|

Forum coopération-Chine Afrique : Obiang Nguema Mbasogo présent à la cérémonie d'ouverture officielle du Forum

LAOTRAVOZ.INFO - 03/09/2018 - 0 Commentaire|

Le Président Obiang Nguema Mbasogo assiste au Sommet du Forum sur la coopération sino-africaine

LAOTRAVOZ.INFO - 31/08/2018 - 0 Commentaire|

Le Président Obiang Nguema Mbasogo présent au sixième Congrès du Parti du Président Recep Tayyip Erdogan

LAOTRAVOZ.INFO - 18/08/2018 - 0 Commentaire|

Les moments forts du forum du mouvement des Amis d'Obiang (MAO) à Djibloho

LAOTRAVOZ.INFO - 04/08/2018 - 0 Commentaire|

Message de félicitations des Universitaires et Experts Panafricains au Président OBIANG à l'occasion de la fête de libération nationale

LAOTRAVOZ.INFO - 03/08/2018 - 0 Commentaire|

Le Président Obiang Nguema Mbasogo présent au XII sommet de la communauté des pays de langue Portugaise

LAOTRAVOZ.INFO - 18/07/2018 - 0 Commentaire|

Le Président Obiang Nguema Mbasogo présent à l'investiture du Président Erdogan

LAOTRAVOZ.INFO - 09/07/2018 - 0 Commentaire|

Obiang Nguema Mbasogo est présent à Nouakchott pour le 31e sommet des chefs d'État

LAOTRAVOZ.INFO - 01/07/2018 - 0 Commentaire|

La convocation du dialogue qui confirme que le Chef de l'Etat est un homme de paix et doté d'une grande sagesse !!!

LAOTRAVOZ.INFO - 13/06/2018 - 0 Commentaire|