Connectez-vous S'inscrire
Laotravoz.info : guinée équatoriale, guinea écuatorial,  actualité en guinée équatoriale, guinée équatoriale malabo, guinée équatoriale bata, nouvelle guinée équatoriale, news guinée équatoriale
Guinée équatoriale : Anacleto Olo Mibuy propose à l’Union africaine de créer une industrie pharmaceutique. 18/09/2020 Guinée équatoriale :La production de pétrole brut au mois d’août a été de 3640655 barils 17/09/2020 La Fondation Constacia Mangue Nsue Okomo distribue du matériel de prévention aux établissements d’enseignement de Malabo. 14/09/2020 La télévision publique de Guinée équatoriale TVGE reprend ses émissions par le satellite Astra 4A 12/09/2020 EXCLUSIVITE AFRICA MEDIA : INTERVIEW DE S.E MIGUEL OYONO NDONG MIFUMU AMBASSADEUR DE GUINEE EQUATORIALE EN FRANCE 11/09/2020 L’Université afro-américaine d’Afrique centrale en Guinée équatoriale réduit de 50 % les frais d’inscription à l’Université 11/09/2020 Guinée équatoriale : GEPETROL SERVICES et TOTAL pourraient signer dans les prochains jours un accord de coopération 10/09/2020 Cameroun - Accord de défense et de sécurité Cameroun-Guinée Equatoriale: Les membres du Comité technique identifient les points où seront établis les postes de contrôle mixte 09/09/2020 Guinée équatoriale : Poursuite de la campagne de sensibilisation à la maîtrise du covid-19 conçue par le PNUD et la FCMO 07/09/2020 Les banques de Guinée équatoriale détiennent dans la BEAC un volume de réserves de 74,510 millions de francs 04/09/2020
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Référendum au Congo: l'opposition rejette les résutats, appelle à désobéir





L'opposition au président congolais Denis Sassou Nguesso a rejeté mardi les résultats officiels du référendum de dimanche sur un projet de constitution permettant au chef de l’État de se représenter en 2016 et a appelé à "la désobéissance civile" pour faire obstacle à ce texte.

Le gouvernement de Brazzaville a annoncé mardi matin que près de trois congolais sur quatre avaient voté, que le oui avait obtenu 92,26% et que le projet de nouvelle constitution entrerait "en vigueur dès sa promulgation par le président".

Les dirigeants d'opposition, qui avaient appelé à boycotter le scrutin, ont rejeté irrévocablement ces chiffres.

"Les conditions dans lesquelles ce référendum a été préparé et organisé ne permettent pas d’en apprécier le résultat, notamment en terme de participation", a jugé la présidence de la République française.

Avant le scrutin, Paris avait souhaité que le vote ait lieu "dans des conditions de transparence incontestables".

Pour le Front républicain pour le respect de l'ordre constitutionnel et l'alternance démocratique (Frocad), une des deux principales plateformes de l'opposition ayant qualifié le référendum de "coup d'État constitutionnel", "le scrutin n'a été ni libre, ni juste, ni équitable, ni transparent" et s'est déroulé "dans un état de siège".

Lundi, un des dirigeants du Frocad avait estimé que la participation n'avait pas dépassé "10%".

Le secrétaire général du Parti congolais du travail (PCT, au pouvoir), Pierre Ngolo, a estimé pour sa part que le peuple congolais avait "montré sa maturité politique" et que le taux de participation était "suffisamment éloquent".

- 'Préserver la paix' -

Tant le Frocad que l'Initiative pour la démocratie au Congo (IDC), autre coalition d'opposants à M. Sassou Nguesso, ont appelé à la "désobéissance civile" afin d'empêcher la promulgation du projet de nouvelle constitution.

Le Frocad a demandé "la tenue rapide d'un dialogue inclusif" consacré "exclusivement" aux questions de "gouvernance électorale", c'est-à-dire l'organisation de la présidentielle de mi-2016.

Le Frocad et l'IDC avaient appelé à la désobéissance civile et à manifester le 20 octobre contre le référendum. A la suite de l'interdiction des rassemblements publics, des violences avaient fait ce jour-là entre quatre et une vingtaine de morts selon les sources.

Les deux coalitions n'ont pas précisé concrètement la forme que pourrait prendre leur contestation. Jusqu'à présent, elle n'ont pas fait la preuve de leur capacité à lever massivement la population contre le pouvoir.

Les violences du 20 octobre ont ravivé dans l'opinion le spectre des épisodes de guerre civile ayant déchiré le pays entre 1993 à 2003 alors que les autorités présentent M. Sassou Nguesso comme le garant de la paix et de la démocratie dans le pays, et l'opposition comme un facteur de désordre.

Le projet de constitution soumis au référendum fait sauter les deux verrous interdisant à M. Sassou Nguesso de briguer un troisième mandat présidentiel en 2016: la limite d'âge et celle du nombre des mandats.

Né en 1943, M. Sassou Nguesso cumule plus de 31 ans à la tête du Congo, pays de 4,4 millions d'habitant où le groupe français Total est solidement implanté et où, en dépit de la manne pétrolière, la pauvreté reste "endémique", selon le Fonds monétaire international.

M. Sassou Nguesso a dirigé le Congo à l'époque du parti unique, de 1979 jusqu'aux élections pluralistes de 1992, qu'il a perdues. Revenu au pouvoir par les armes en 1997, il a été élu président en 2002 et réélu en 2009 lors de scrutins boycottés ou contestés par l'opposition.

Mardi, l'internet mobile, les SMS et le signal FM de la radio française RFI, l'une des stations les plus écoutées du pays, sont restés coupés pour le huitième jour d'affilée.

L'organisation de défense de la presse Reporters sans frontières (RSF) s'est s'inquiété de "menaces" planant sur un journaliste indépendant de Pointe-Noire (Sud), la capitale économique du pays, Christian Perrin, et a demandé "aux autorités militaires et administratives de cesser toute intimidation à [son] encontre [...] et plus largement de la profession".

A Brazzaville, des groupes de quelques dizaines à quelques centaines de partisans du oui ont manifesté dans certains quartiers en criant victoire.

Selon un diplomate au Quai d'Orsay, le référendum passé, "on rentre dans une phase difficile pour essayer de préserver au maximum la paix".

AFP
Mercredi 28 Octobre 2015

Présidence | Le Gouvernement | G.E : Economie | G.E : Politique | Les Collabos | G.E : Société | Guinée Equatoriale | CEMAC | Culture | Démentis | G.E : Diplomatie | News Infos Plus | Opinion /Débat/Reflexion | Réalisations | Flash Info | Bon à Savoir | International | Contacts Utiles | Alerte Prévoyance | Tribune Libre | Archive | G.E : Sport | G.E : Industrie | Santé | Nécrologie | Union Africaine | Eco Internationale | Les Collabos | ONU | CEEAC | Analyse | Eco Afrique | Annonces | Environnement | Agriculture | Société Africaine | Bon à savoir plus | Africulture CEMAC | Culture Internationale | Histoire Internationale | Flash Info Inter | Rédaction du site | Mis au Point








La télévision publique de Guinée équatoriale TVGE reprend ses émissions par le satellite Astra 4A

- 12/09/2020 - 0 Commentaire|

Virus: la Guinée équatoriale poursuit son déconfinement

- 07/08/2020 - 0 Commentaire|

Guinée équatoriale : Plus de 200 citoyens vietnamiens rapatriés

- 30/07/2020 - 0 Commentaire|

Guinée - Équatoriale: Les sujets brûlants passés au peigne fin par la FEGUIFOOT

- 27/07/2020 - 0 Commentaire|

La Guinée équatoriale et la Turquie renforcent leurs relations avec l’ouverture de l’ambassade turque à Malabo

- 25/07/2020 - 0 Commentaire|

Réponse à Africa Intelligence suite à sa publication ce jeudi 23 juillet d'un article sur la famille Obiang

- 23/07/2020 - 0 Commentaire|

Réunion du Comité économique et financier national de la Guinée équatoriale avec les autorités du BEAC

- 22/07/2020 - 0 Commentaire|

Guinée équatoriale : Le vice-président annonce l’acquisition de Remdesivir pour les patients atteints de COVID-19

- 12/07/2020 - 0 Commentaire|

Guinée équatoriale / Covid-19 : les autorités annoncent l’assouplissement du confinement

- 14/06/2020 - 0 Commentaire|

Guinée équatoriale : Le FMI en mission de formation sur la dette publique

- 16/05/2020 - 0 Commentaire|